Mod’Art International est une école qui forme les futurs professionnels de la mode de demain. Plusieurs mini-défilés rythment l’année, pour présenter les modèles des lauréats de l’année précédente, chacun ayant sa spécialité et sa propre identité créatrice. (*)

L’un de ces défilés vient de clôturer  trois semaines dédiées à la mode à Boulogne-Billancourt.

 

Organiser un défilé harmonieux et cohérent, en puisant dans la richesse éclectique des réalisations des élèves, est un challenge, relevé avec enthousiasme par Estelle Herbet, en charge de l’organisation du défilé, qui s’est tenu dimanche 26 mars dans le lobby de l’Espace Landowski, devant un parterre comble.

 

La mode une longue préparation côté coulisses…

 

Lorsque j’arrive Backstage, une heure avant le défilé, l’ambiance est industrieuse et silencieuse : les mannequins sont maquillées et presque toutes coiffées. Une jeune fille a un bleu au genou : la maquilleuse s’affaire avec du fond de teint, pas question de présenter le final, la robe de mariée presque intégralement transparente, avec un bleu.

C’est le moment des consignes, l’attribution des habilleuses, l’organisation des vêtements sur les portants ; les modèles retenus pour plusieurs passages étudient la manière la plus efficace d’anticiper leur changement de look, la rapidité est vitale, puis c’est la répétition générale, avec les chaussures à talons pour s’habituer.

 

…et quelques minutes de rêve côté scène

 

 

Les mannequins commencent à s’habiller et soudain l’unité de chaque silhouette se révèle : coiffure et maquillage prennent tout leur sens, en harmonie avec la tenue présentée :

Pantalon large taille haute avec top en pétales de fleurs rouges, avec un long manteau violet et coiffure à la chinoise, pantalon façon cuir marron glacé avec tunique longue bicolore pour une rousse flamboyante avec une queue de cheval, mini short rose shocking avec top en panier de fleurs blanches et assorties, robe de mariée transparente, sur brassière et mini-short blancs, avec un marié africain conquis en combinaison de feutre XXL.

Les ultimes consignes sont données : « A chaque passage, défilez lentement, pour laisser au public le temps de vous admirer. Travaillez vos mouvements pour mettre en valeur le vêtement, ressentez-le. Pour le final on marche, on ne s’arrête pas, et on reste à un mètre l’une de l’autre. »

 

La distribution des rôles est millimétrée, les mannequins attendent en file indienne derrière le paravent, la musique est lancée, le défilé commence.

 

Isabelle Brigout

 

(*) Les trois premières silhouettes du défilé ont été créées par Hugo Jeannette, arrivé finaliste au Concours Talents Aiguilles qui s’est déroulé en mars 2017.

Les autres modèles font partie des pièces de collection conservées un an à l’école, collections réalisées par les élèves de 3e année (promotion 2015/2016).
Chaque année, les futurs diplômés de Bachelor préparent une collection sur le thème de leur choix et la présente devant un jury professionnel en juin.
Les thèmes des collections sont extrêmement variés et portent sur des secteurs différents, mode homme ou femme, sportwork, knitwear, afin que chaque étudiant développe et exprime son propre style dans son univers personnel. Le suivi des collections est assuré par Estelle Herbet.

 

 

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?