Les résultats du premier tour des législatives 2017 qualifient deux candidats dans chacune des circonscriptions de Boulogne-Billancourt.

Législatives 2017 : résultats du premier tour

C’est devant une foule nombreuse que le maire, Pierre-Christophe Baguet, a annoncé les résultats du vote dans la 9ème circonscription, et dans les 8 bureaux boulonnais de la 10ème.

Un taux de participation en baisse

Comme partout en France, le taux de participation était très bas. Dans la 9ème circonscription, il s’élève à 53,34 %, mais dans les bureaux de la 10ème, il passe sous la barre des 50 %, de justesse. A noter que dans l’ensemble de la 10ème circonscription, la participation a atteint 57,22 %.

Tous les résultats dans la 9ème circonscription

  • Thierry Solère (LR/UDI) arrive en tête avec 42,6 % des voix
  • Marie-Laure Godin (DVD) le suit avec 31,38 %
  • Fabienne Gambiez (UDE) arrive troisième, avec 6,37 % des voix
  • Aminata Niakate (EELV) atteint un score historique pour son parti dans cette circonscription : 5,01 % (« Un score de trésorier » a commenté Thierry Brochot, dont c’est la fonction chez EELV – les candidats étant remboursés s’ils passent la barre des 5 %)
  • Nina Smarandi (FN) est à 3,21 %, ce qui confirme sa faible popularité parmi les militants locaux
  • Isabelle Goïtia (FdG) rassemble 2,54 % des voix, un score un peu supérieur à 2012
  • Claire de Thézy (PCD) est à 1,95 % des voix
  • Eliott Nouaille (ND) fait 1,84 % pour sa première élection
  • Talia Delahaye (parti animaliste) en fait autant
  • Bruno Ricard (parti écologiste) est à 1,42 %
  • Olivier Fouqueray (UPR) atteint 0,69 %
  • Charles Ramaré (Allons enfants) est à 0,61 %
  • Délissia Soustiel (LO) est à 0,55 %
législatives 2017

Les salons d’honneur étaient pleins pour la proclamation des résultats

Les résultats dans la 10ème circonscription

Dans la 10ème, les scores boulonnais suivent la tendance générale, en accentuant l’avance de Gabriel Attal (En Marche) :

  • Gabriel Attal (En Marche) fait 50,54 % à Boulogne et 44,04 % sur l’ensemble de la circonscription
  • Jérémy Coste (UDI/LR) le suit avec 16,57 % à Boulogne et 20,58 % en tout
  • Gérald Dahan (FI) crée la surprise avec 8,47 % à Boulogne et 8,31 % en tout
  • Bertrand Soubelet (indépendant) ne fait que 3,56 % à Boulogne, contre 6,17 % en tout
  • Thomas Puijalon (PS) totalise 4,04 % à Boulogne et 5,4 % en tout
  • Pauline Couvent (EELV) fait 4,58 % à Boulogne et 5,13 % en tout
  • Anne-Laure Maleyre (FN) fait 3,97 % à Boulogne et 3,5 % e tout
  • Boris Amoroz (FdG) fait 1,72 % à Boulogne et 1,28 % en tout
  • Marie-Thérèse Drelon (parti animaliste) fait 1,34 % à Boulogne et 1,19 % en tout
  • Anne-Laure Vignon (PCD) atteint 0,57 % à Boulogne et 0,99 % en tout
  • Nicolas Moreau (ND) fait 0,64 % à Boulogne et 0,82 % en tout
  • Philippine Cour (Debout la France) fait 1,09 % à Boulogne et 0,76 % en tout
  • Stéphane Cros (UPR) fait 0,95 % à Boulogne et 0,63 % en tout
  • Laurence Viguié (LO) fait 0,75 % des voix à Boulogne et 0,4 % en tout
  • Messaoud Zazoun (Allons enfants) fait 0,84 % à Boulogne et 0,95 % en tout
  • Laurence Lecocq (parti du vote blanc) réunit 0,30 % des voix à Boulogne et 0,33 % en tout. A noter que le vote blanc, de son côté, a séduit 114 électeurs dans les 8 bureaux boulonnais.
  • Michel Fossaert (Reso) fait 0,07 % à Boulogne et 0,12 % en tout
législatives 2017

Messaoud Zazoun et Charles Ramaré, candidats d’Allons enfants, participaient à leur première campagne. « Ce ne sera pas la dernière ! » promet Messaoud Zazoun

Réactions et commentaires

Ces législatives 2017 auront été assez prévisibles dans nos circonscriptions.

Traditionnel duel à droite dans la 9ème

C’est sans surprise en effet que la 9ème se prépare à un nouveau duel à droite, comme à chaque échéance depuis les années 90 (exception notable : 2002, où Pierre-Christophe Baguet était le seul candidat dans un contexte post-21 avril). La présence d’un candidat En Marche aurait-elle pu changer la donne ? D’après Pierre Gaborit, certainement : « Ce n’aurait pas été facile, mais il aurait été élu. »
Par ailleurs, l’absence de candidat du parti socialiste a sans conteste profité à EELV et à l’UDE.

Thierry Solère, qui faisait le tour des plateaux TV hier, a pris le temps d’adresser « un immense merci aux électeurs. » Si Marie-Laure Godin ne s’est pas exprimée en public, son équipe, elle, place ses espoirs dans la mobilisation des abstentionnistes pour le second tour.

législatives 2017

Gérald Dahan a créé la surprise pour ces législatives 2017, en totalisant plus de 8 % des voix

La vague En Marche sur la 10ème

La 10ème circonscription est depuis longtemps plus nuancée que la 9ème. Cependant, André Santini était reconduit de mandat en mandat depuis 30 ans, laissant penser que Jérémy Coste lui succéderait sans problème.
Deux éléments ont changé la donne pour ces législatives 2017 : une investiture En Marche à un candidat local, Gabriel Attal, élu de Vanves, et la candidature surprise de Gérald Dahan pour la France insoumise. C’est le parti socialiste et ses partenaires qui font le plus les frais  de cette reconfiguration. En 2012, le PS et EELV avaient totalisé 40 % des voix au premier tour, contre 10 % environ cette fois-ci.

Pour Gabriel Attal, e dépit de ce bon premier résultat, « rien n’est acquis. » Il engage chacun à poursuivre la dynamique jusqu’au second tour. Jérémy Coste, de son côté, a lancé un appel aux électeurs : il les invite à « s’allier à [sa] candidature avec André Santini pour que le pluralisme vive. »

législatives 2017

Eliott Nouaille et une partie de son équipe de campagne. Ils ont sans conteste animé ces législatives 2017.

Les benjamins de l’élection tirent les leçons de leur première campagne

Ils ont 20 ans tous les deux : Eliott Nouaille et Messaoud Zazoun étaient tous deux présents à la mairie hier soir pour la proclamation des résultats.

Le score réuni n’est pas exactement à la mesure de leur investissement, mais les jeunes candidats se montrent sages. « C’était notre première campagne, et ce ne sera pas la dernière ! sourit Messaoud Zazoun. L’objectif était de faire connaître Allons enfants en vue des municipales de 2020, et c’est fait. » De son côté, Eliott Nouaille reconnaît un score « en-deçà des attentes » mais le rapporte à un fait : en un mois, il est parvenu à convaincre près de 2 % des électeurs.

Rendez-vous le 18 juin pour le second tour, et si le cœur vous en dit : le maire a rappelé hier que les élections ne peuvent se dérouler sans la bonne volonté des citoyens assesseurs…

François et Anne-Sophie