Meriem Nassiri, jeune auteure boulonnaise, vient de publier son premier roman, New York couleur Lila. Les aventures d’une jeune Boulonnaise qui rêvait de New York et qui décroche une carte verte à la loterie. La ville répondra-t-elle à ses attentes ?

A nous deux New York !

A nous deux New York !

Dès les premières pages, on est dans le bain. Lila, la narratrice et héroïne éponyme, est une jeune femme d’aujourd’hui, qui travaille pour une radio, entre Boulogne, le XVème et Issy-les-Moulineaux. Elle a une famille sympathique, un copain étudiant qui « pourrait être le bon, » un chat, une Twingo et des problèmes de boulot.

Et dans sa tête, depuis toujours, elle est à New York. Pas le New York des comédies musicales, et encore moins celui de Céline, mais celui des séries télé qu’elle connaît par cœur. Une ville de rêve, où l’on a un mari basketteur, des copines pour faire les soldes et une garde-robe d’avant-garde.

Ce quotidien et ces envies, Lila les raconte au présent, dans un langage direct et mordant de blogueuse avertie. Et c’est là que, derrière Lila, se profile l’auteure, Meriem Nassiri, journaliste expatriée plusieurs années à New York pour les chaînes TRACE. Là-bas, notre Boulonnaise a ouvert un blog, thetravelingirl.fr pour rendre compte de son expérience. De fil en aiguille, ses lecteurs l’encouragent à prendre la plume pour de bon, et l’histoire de Lila fait son chemin. De la Chick lit comme on dit, de la littérature de fille, qui dessine le portrait d’une battante.

e-bb : De quoi est faite l’héroïne de ce récit ?

Meriem Nassiri : Lila est une jeune femme de 24 ans (originaire de Boulogne !), amoureuse de New York. Elle est pétillante, courageuse et un brin culottée. New York lui donnera confiance en elle et lui permettra de s’accomplir…

e-bb : C’est vrai que votre roman démarre en mode chick lit, avec cette fille qui a la tête dans les séries US et la vie prise entre ses atermoiements sentimentaux et ses problèmes de boulot. Mais finalement, l’écriture accompagne la mutation du personnage, de Boulogne à New York…

Meriem Nassiri : Oui, New York va lui permettre de grandir, de se trouver, de s’épanouir. Elle va devoir sortir de sa zone de confort pour se lancer à la conquête de ses rêves new-yorkais. Elle va aussi devoir se débrouiller seule, dans un pays qui n’est pas le sien. Finalement, avec ce voyage, Lila va trouver son chemin, et il n’est pas celui qu’elle imaginait au début ! Le New York des séries… n’est que dans les séries !

e-bb : Vous dévoilez la face cachée de la ville avec beaucoup d’humour. Au terme de votre propre expérience, comment qualifieriez-vous New York ?

Meriem Nassiri

Meriem Nassiri

Meriem Nassiri : New York est une ville qui m’a beaucoup marquée. Elle est très intense, et elle permet de grandir plus vite. L’énergie qui s’en dégage lui est vraiment propre, on a envie de déplacer des montagnes quand on y est. De réussir. Façon American dream. D’ailleurs tout y est possible ! Et même si j’adorais rentrer à Boulogne pour être en famille, New York coulait et coule toujours dans mes veines !

e-bb : Vous vous êtes lancée dans l’auto-édition, et presque dans la foulée vous avez eu l’idée de cette collection, French in the City : pouvez-vous nous en dire plus ?

Meriem Nassiri : Je blogue sur thetravelingirl.fr depuis mon déménagement à NYC en 2009. Régulièrement, mes lecteurs me suggéraient d’écrire un livre, ma plume les inspirait. J’ai commencé un manuscrit et je l’ai envoyé à quelques éditeurs. Évidemment personne ne l’a pris. Ça commence toujours comme ça ! Alors j’ai eu envie d’aller plus loin. Avec le digital, l’édition est à un virage très intéressant. Pourquoi ne pas le sortir seule et le vendre directement aux lecteurs via les plateformes de téléchargement ? Après tout, les lecteurs potentiellement intéressés sont en ligne et me suivent sur les réseaux sociaux de The Travelin’ Girl (@Thetravelingirl et facebook.com/thetravelingirlFR). Du coup, j’ai repris mes études, fait un master 2 « Métiers du livre » pendant une année. Puis j’ai terminé mon livre, j’ai embauché une lectrice-correctrice, deux graphistes et j’ai sorti mon livre en décembre 2013. Carton sur iBooks et Google Play. J’ai été très vite dans les bestsellers à moins de 2,99 euros. Aussi, juste avant de sortir le livre j’avais contacté des blogueuses françaises qui étaient passées par la case New York. Je leur ai parlé d’un projet de collection et elles ont toutes travaillé pour m’envoyer un synopsis. En quelques clics, la collection French in the City était née ! On est connectées, on a plein d’idées et on a une super fan base sur internet. Tous les éléments étaient réunis pour que le projet se lance et marche !

Retrouvez New York couleur Lila en téléchargement sur les plateformes iBooks, Kindle, Google Play et Kobo à 2€99.

Et pour les amateurs de papier, le roman est aussi disponible chez Périples 2, pour 12€ !

Un extrait : Sex and the City 2 ou la négociation…

En attendant ce satané lundi, je profite de mon week-end ; avec Alexandre, on va au cinéma. Le film Sex & The City 2 vient de sortir et même si c’est girly à souhait et qu’il n’y aura que des femmes dans la salle, je tente de le convaincre : « Alex, je te promets : Non, tu ne seras pas le seul mec. Oui, on ira dans un ciné loin de chez toi. Promis, je ne dirai pas à tes potes que tu es venu avec moi. Ok, je te paierai un gros pack de pop-corn… Allez, s’te plaît, bébé… », lui dis-je de ma voix la plus douce. Il ferme doucement les paupières. Ça veut dire qu’il acquiesce. (Bon, j’avoue, j’ai dû lui promettre d’aller voir L’Agence tous risques avec lui. Qu’est-ce qu’elles nous feraient pas faire ces concessions sentimentales…) Après avoir vu les six saisons de la série de Carrie Bradshaw et le premier film, voir la suite, c’est l’aboutissement ultime ! Ça me permet de nourrir un peu plus mon esprit avec des images de ma ville de cœur, New York City. Un jour, moi aussi je ferai les boutiques comme Carrie et ses potes, sur la 5e avenue en talons hauts. Un jour…