Les Petites Reines mises en scène par Justine Heynemann au Carré Belle-Feuille : un récit initiatique au théâtre

Les 21 et 22 février, Les Petites Reines, roman à succès de Clémentine Beauvais, sera représenté pour la première fois sur scène au Carré Belle-Feuille dans une mise en scène de Justine Heynemann.

Justine Heynemann a créé sa compagnie SOY CRÉATION en 1996. L’objectif de cette compagnie est de permettre la réinsertion de jeunes en difficulté grâce au théâtre, en revisitant des grands classiques tels que Le Misanthrope en 2000 et Andromaque en 2002. La metteuse en scène s’est ensuite mise à écrire, notamment sa pièce Rose Bonbon en 2009.

Les Petites Reines, ou comment dépasser le mal-être adolescent

Cette année, elle adapte à la scène avec Rachel Arditi le roman de Clémentine Beauvais Les Petites Reines. Déjà accueillie en 2016 au Carré Belle-Feuille pour La Discrète amoureuse, Soy Création est cette fois-ci en résidence à Boulogne depuis début février. C’est au Carré Belle-Feuille que Les Petites Reines sera créé, les 21 et 22 février prochains.

e-bb : Quel est le sujet de la pièce ?

Petites Reines

Mireille, Astrid et Hakima, des boudins ? Non, des petites reines !

Justine Heynemann : Mireille, Astrid et Hakima sont trois adolescentes élues boudins du lycée. Lasses de subir les moqueries de leurs camarades, elles décident d’assumer ce titre avec impertinence et de se rendre à la Garden Party de L’Elysée… à vélo.
Mireille est la chef du groupe : insolente, drôle et intérieurement blessée. Astrid est le personnage le plus drôle de la pièce. Hakima est peut-être la plus touchante. Etant plus jeune, elle se situe à la limite entre l’enfance et l’adolescence.

Cette pièce traite de la différence, qui fait souffrir beaucoup d’enfants et adolescents. Mireille, Astrid et Hakima sont trois héroïnes des temps modernes qui nous proposent, à travers leur aventure, un véritable récit initiatique.
Enfin, je dirais que la pièce se situe entre deux genres : ce n’est ni une franche comédie, ni un drame. On rit et on pleure, la pièce est à la fois très drôle et bouleversante. C’est exactement ce que j’ai ressenti en lisant le roman.

Une pièce créée au Carré Belle-Feuille

e-bb : Comment mettre en scène un road trip ?

J.H : Nous avons utilisé des procédés théâtraux classiques tels que des vidéos en arrière-plan, ou un système pour que les vélos roulent sur place. C’est la force du théâtre : on voit bien que c’est faux, et on s’en fiche. L’important, c’est le symbole, qu’on comprenne de quoi il s’agit.

La différence entre le roman et la pièce, c’est que le théâtre permet l’échange entre les comédiens et la salle, et aussi entre les spectateurs. Le roman est une expérience solitaire. Quand j’ai lu Les Petites Reines de Clémentine Beauvais, j’ai eu envie de partager cette histoire et ce qu’elle m’avait apporté.

Je n’ai pas travaillé avec l’auteure du roman qui m’a laissée très libre dans l’adaptation du roman.

e-bb : Parlez-nous des répétitions et de la résidence au Carré Belle-Feuille…

Petites Reines

Les Petites Reines, spectacle tout public, les 21 et 22 février au Carré Belle-Feuille

J.H : Les répétitions ont commencé il y a trois semaines à Palaiseau, et se poursuivent pour quinze jours au Carré Belle-Feuille. Aujourd’hui, nous répétons sans relâche et travaillons les derniers détails.
Nous jouerons devant les Boulonnais les 21 et 22 février, puis nous tournerons en Île-de-France.

L’avantage de cette pièce, c’est qu’elle est tout public à partir de 10 ans, car elle peut toucher tout le monde. J’espère pouvoir donner de l’espoir à des jeunes filles qui verraient cette pièce et qui se reconnaîtraient en les trois héroïnes. Elles comprendraient qu’il faut qu’elles s’acceptent telles qu’elles sont.

Pour en savoir plus, consultez la vidéo de présentation de la pièce

Propos recueillis par Marion MAYER et Michèle MILOIS

 

The following two tabs change content below.
Passionnée par l'actualité, la lecture et le théâtre, j'espère devenir journaliste culture. Merci à l'e-BB de me laisser l'opportunité d'écrire mes premiers articles !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Des questions, des remarques ? Ecrivez-nous!