Les primaires citoyennes à Boulogne

A Boulogne, 6 bureaux seront ouverts pour les primaires citoyennes  les 22 et 29 janvier prochains. Rappel des règles du scrutin et rencontre avec des supporters des candidats.

Primaires citoyennes, qui peut voter ?

Toute personne inscrite sur les listes électorales au 31 décembre 2016. Celles qui se sont inscrites au cours de 2016, voire au début de 2017, doivent se munir, le jour du scrutin, d’un document attestant cette démarche. En effet, les listes électorales n’étant actualisées qu’une fois l’an, il est possible que votre nom n’apparaisse pas dans les registres des bureaux.
Les Français résidant à l’étranger pourront également voter, s’ils sont inscrits sur les listes consulaires, ou directement sur le site des Primaires citoyennes.
Enfin, une liste complémentaire est prévue pour les adhérents mineurs et les adhérents étrangers membres des partis coorganisateurs des Primaires. Elle recense également les citoyens mineurs qui atteindront leur majorité avant le premier tour de la présidentielle.

Les conditions du scrutin

Outre le statut d’électeur, pour voter il faut se munir de sa pièce d’identité et contribuer à hauteur d’1 euro par tour de scrutin. Avant de voter, il faut s’engager sur l’honneur en signant la charte d’adhésion aux valeurs de la gauche et des écologistes.

A Boulogne-Billancourt, 6 bureaux seront ouverts, de 9h à 19h. Pour trouver votre bureau de vote, entrez votre adresse dans le moteur de recherche du site de la primaire. La section locale a également élaboré une cartographie qui recoupe les bureaux de vote habituels et ceux de la primaire.

primaires citoyennes

Les 6 bureaux ouverts à Boulogne pour la primaire

Un dernier débat opposera les 7 candidats en lice avant le premier tour jeudi 19 janvier à 20h55 sur France2 et Europe 1.

L’engagement auprès des candidats

Comme pour la primaire de la droite et du centre, nous avons recherché des soutiens locaux des différents candidats. Ce n’a pas été possible pour tous, mais peut-être cela est-il représentatif, tout simplement, de l’engagement des Boulonnais dans cette primaire. Toutefois, si un supporter local de Sylvia Pinel, Vincent Peillon, François de Rugy ou Jean-Luc Bennahmias lit ces lignes, qu’il n’hésite pas à entrer en contact avec nous !

primaires citoyennes

Les 7 candidats en lice pour les primaires citoyennes

Il soutient Benoit Hamon : Laurent Molard

J’ai 48 ans, je suis marié, j’ai deux enfants scolarisés et suis Ingénieur Commercial dans une SSII de 50 personnes.

primaires citoyennes

Laurent Molard

J’habite Boulogne depuis 25 ans et suis militant socialiste depuis de nombreuses années et essaie d’être actif et militant également dans ma ville sous différentes formes  : conseiller de quartier, dirigeant association sportive…
Cette primaire est importante pour l’avenir de la gauche après 5 années compliquées pour nos valeurs.
J’ai choisi de soutenir Benoît Hamon depuis son entrée en campagne (sans avoir de rôle officiel) car il incarne pour moi une gauche sociale, humaniste, ouverte, honnête et vraie. C’est un homme de conviction qui a toujours été près du terrain et a une approche pragmatique de toutes les questions centrales d’aujourd’hui et de demain.
Il est d’ailleurs un des rares à parler écologie et développement durable sans être obsédé par la croissance du PIB. Il souhaite notamment changer de modèle de développement et en créer un nouveau, assis sur de nouvelles protections sociales et de nouveaux financements. Ce modèle de développement ne se résume pas à la France et à l’Europe mais doit se propager à tout le continent africain. J’aime également son idée que le travail ne se résume pas à l’emploi, en redonnant du pouvoir aux travailleurs et en instaurant le revenu universel.
D’autres mesures énoncées sont pour moi essentielles : l’accueil intensifié et humain des migrants, la légalisation du cannabis, la mise en place d’une démocratie réelle, la refonte du système fiscal…
Bref je pense que Benoît Hamon est capable de redonner confiance au peuple de gauche, pour le fédérer et pour barrer le retour (ou l’arrivée) d’une droite-extrême droite dont nous ne serons que les victimes.
En espérant que ce témoignage aura au moins donné envie d’aller voter pour les primaires de la gauche où plus d’une cinquantaine de sympathiques et valeureux volontaires vous attendent dans les 6 bureaux de vote de la ville !
En savoir plus sur le site de Benoît Hamon.

Il soutient Arnaud Montebourg : Vincent Guibert

Né en 1962 dans la Nièvre, issu de la classe moyenne, Arnaud Montebourg est avocat de métier, qu’il a exercé pendant 8 ans, et membre du PS depuis 1981. Député de Saône-et-Loire de 1997 à 2012, il plaide pour la 6ème République, défend le non au Traité constitutionnel européen en 2005 et est l’un des initiateurs des primaires de 2011 où il obtient 17,2 % des voix. Arnaud Montebourg est ministre du Redressement productif puis de l’Économie de 2012 à 2014 et se bat pour la ré-industrialisation du pays.

Vincent Guibert

Dès 2014, soucieux des écarts qui séparent les promesses du candidat de l’action gouvernementale, conscient de la désillusion qui gagne le pays, il sonne l’alarme et demande une inflexion de la politique d’austérité conduite par François Hollande et Manuel Valls. N’obtenant pas gain de cause, il quitte le gouvernement en août 2014. Devenu entrepreneur, il conseille des PME et s’investit à titre personnel dans une startup produisant des micro-éoliennes. Il arpente le pays, rencontre des universitaires, des industriels, des syndicalistes, des citoyens français pour proposer un projet novateur et cohérent qui met à l’honneur la valeur travail et le pouvoir d’achat, «  Le Projet France  », autour de quatre axes majeurs  :

  • Le redécollage de l’activité économique
  • La réinvention du modèle social français
  • La lutte contre le terrorisme
  • Le sauvetage de l’Europe

Il annonce sur ces bases en août 2016 sa candidature à l’élection présidentielle. Son analyse de la situation économique et de l’état de nos institutions est lucide, ses propositions sont fondées et pertinentes. Son parcours à Bercy a été marqué par du volontarisme et par des réussites. Très tôt, il a su donner priorité à ses convictions et au respect des plus modestes en quittant son poste ministériel.
Vainqueur de la primaire, il sera en mesure de rassembler les candidats de gauche et de fusionner leurs ambitions et leurs projets en un mouvement porteur de raison, de progrès et d’espoir.
Vincent Guibert est chef d’entreprise et conseiller municipal de Boulogne-Billancourt. En savoir plus sur le site d’Arnaud Montebourg.

Il soutient Manuel Valls : Xavier Duplat

Choisir un Président, c’est choisir un projet, une équipe, mais aussi un être humain. Il doit avoir un parcours et des qualités exceptionnelles. Mieux, il doit symboliser les valeurs de notre République et en être le rempart.

Primaires citoyennes

Xavier Duplat

Manuel Valls est né Espagnol et est devenu Français, par conviction et attachement aux valeurs qui fondent notre pays. Tour à tour député, maire, ministre de l‘Intérieur et Premier Ministre de la France, il a l’expérience et l’énergie pour diriger ce pays, même en temps de tempête.
Le choisir, c’est voir l’économie de notre pays remonter la pente. Elle a besoin plus que jamais de continuité pour consolider, amplifier cette reprise, et gagner la bataille de l’emploi et du pouvoir d’achat.
Le choisir, c’est avoir à l’Élysée quelqu’un qui a montré sa capacité à gérer à la fois le temps court – il faut savoir réagir et trouver les bons mots, les bons actes en temps de crise ; et le temps long – bâtir une stratégie qui permettra à notre pays de retrouver son aura politique et économique.
Le choisir, c’est choisir l’ambition : faire de la France la première nation éducative, un pays qui investit pour son avenir et prend les meilleures positions dans les technologies de demain. Le choisir, c’est choisir quelqu’un qui malgré un tempérament fort est capable de se remettre en cause et ainsi progresser, faire progresser la France. Revenir sur la suppression de l’exonération des heures supplémentaires : une idée est bonne si elle sert les Français. Limiter l’usage du 49-3, en l’ayant lui-même utilisé, car il faut marquer ce nouveau quinquennat par de nouveaux jalons démocratiques. Choisir Manuel Valls, c’est choisir l’efficacité face aux postures.
Le choisir, c’est choisir un amoureux viscéral de la France, de l’esprit français, de ses valeurs de laïcité, de liberté, d’égalité, de fraternité, de sa culture, de sa langue.
Le choisir, c’est choisir un président qui prônera le retour de l’Europe à ses valeurs initiales : une fédération d’États-nations au service de ses peuples. C’est choisir un président qui s’engagera dans une meilleure régulation de la mondialisation.
Je me permets de récupérer sa conclusion favorite, lueur vers une possible victoire : Rien n’est écrit. Le choix vous appartient.
Xavier Duplat est le référent local pour Manuel Valls. En savoir plus sur le site du candidat.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Des questions, des remarques ? Ecrivez-nous!