La compagnie Théâtre et vie interprète « 12 hommes en colère » de Réginald Rose dans une mise en scène de Max Cros jusqu’au 17 novembre à l’espace Landowski.

« Y a-t-il un doute, un doute valable, quant à la culpabilité de l’accusé ? »
That is the question posée ce soir par le juge de la cour criminelle Landowski au jury populaire constitué de 12 quidams choisis au hasard parmi les membres de la troupe « théâtre & vie » de Boulogne-Billancourt. Le hasard a bien fait les choses car la parité est respectée :-)

Le doute l'emportera-t-il ? Huis-clos à suspense.

Le doute l’emportera-t-il ? Huis-clos à suspense.

C’est l’heure fatidique des délibérations. Les 12 jurés sont seuls, dans une petite salle, enfermés jusqu’à ce qu’une décision soit prise. A l’unanimité.
L’affaire est grave : « un homme a été tué et la vie d’un autre est en jeu » car c’est la chaise électrique qui est promise à l’accusé si tous les jurés l’estiment coupable.
Les débats sont animés. Le coeur fendu de la victime sera-t-il le seul ?

Les jurés rivalisent d’intelligence et d’empathie, ou le contraire, pour faire triompher le doute ou l’évidence ou tout simplement rentrer plus vite à la maison…
Une citation de Bertrand Russel me revient dans toute sa force : « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes. » Lesquels l’emporteront ?

L’affaire a-t-elle été tirée au clair lors de la première, hier ? Pas sûr car un autre jury se réunit ce soir et une 3ème séance et même prévue dimanche 17 novembre !

Bravo pour ce sujet passionnant et ambitieux traité avec brio par la troupe « théâtre & vie » !

Après la Première, Max Cros, le professeur, metteur en scène et … juré numéro 3, me confie quelques éléments de « making-off. »
La pièce a été montée en tout juste 2 mois ( !) à raison de 3 répétitions de 3 heures par semaine ( ! !). Pas mal pour des acteurs dont certains faisaient hier leurs premiers pas sur les planches, car c’est presque aussi rapide et aussi intense que pour des acteurs professionnels.
C’est comme cela que Max a été formé par les maîtres René Simon et Raymond Rouleau. Un autre point très important à ses yeux est de ne pas grouper ses élèves par niveau mais de les mettre tous ensembles, novices et chevronnés. C’est la clé de voute d’une progression rapide. Et ça marche, depuis les débuts de « théâtre & vie » en 1995, nombreux sont les anciens élèves passés professionnels. Et nombreux aussi ceux qui voulaient juste s’exercer sans participer à un spectacle et qui finalement en ont eu envie et l’ont fait !

Le choix de la pièce est un sujet difficile. Des jeunes auteurs, pour se faire connaître, voudraient bien réduire leurs droits d’auteur mais la SACD, qui collecte leurs droits depuis 1777 ( !), ne permet pas de rabais. Il vaut donc mieux mettre en scène des pièces d’auteurs déjà connus qui feront venir davantage de spectateurs. Car il faut bien payer la salle (pas les acteurs qui sont bénévoles). Une situation perdant-perdant à revoir d’urgence !

J’ai eu beaucoup de plaisir à voir cette pièce alors encore bravo à tous !

The following two tabs change content below.
Eric Trochon

Eric Trochon

Boulogne à pied, à vélo, en trottinette et en bateau depuis 2011