IMGP4028IMGP4029

La rue Maître Jacques a-t-elle perdu la tête ?

Comme d’autres articles de ce journal, il eût fallu écrire une comédie en plusieurs actes que l’on aurait pu intituler  « Sens et contre sens ».

Acte I

Il y a déjà plusieurs années les embouteillages de la rue de Paris avaient déjà amené les riverains à se poser la question du sens, voire du double sens de cette toute petite rue, oh combien importante pour la circulation du quartier. Aux questions posées aux responsables de la Mairie, la réponse était immuable, la route de la Reine est une voie départementale et le conseil général ne veut pas financer les aménagements. La Route de la Reine servait donc de piste d’accélération aux motards fous tard dans la nuit, et la rue de Paris à un centre d’exercice Zen pour les automobilistes assez inconscients pour y circuler à certaines heures névralgiques.

Acte II

La question à nouveau évoquée au moment des réflexions sur le site Maître-Jacques recevait la réponse que le double sens n’était pas envisageable car il amenait à supprimer le stationnement d’un côté de la rue.

Pour permettre la circulation des camions pendant la période des travaux, le double sens a été expérimenté sans inconvénient majeur sinon l’enlèvement des voitures garées illégalement. Finalement, à la fin des travaux on nous a annoncé que le sens était inversé et nous avons découvert que sur la majeure partie de la rue le stationnement était unilatéral avec des trottoirs de luxe élargis dans une rue où la circulation des piétons est pour le moins réduite.

Acte III

Le changement de sens représente un inconvénient majeur pour les riverains de la rue de Paris entre la rue Maître-Jacques et la rue de l’Est obligés maintenant à faire le détour par le Boulevard Jean-Jaurès. Pour les autres un atout certain pour retrouver la route de la Reine.

Le débat va donc être rouvert (Cela rappelle fâcheusement une piste cyclable faite et défaite) faute de concertation  pour déterminer le bon sens et peut-être s’enivrer de débats au point de voir double.

Concertons donc pour donner enfin un sens à cette drôle d’histoire d’une rue dont tout le monde ignore le sens et faisons en sorte que le Deus ex machina fasse enfin les bons travaux.

The following two tabs change content below.
Avatar

steph

Boulonnais depuis bientôt 35 ans, j'y ai fait venir ma femme qui ne quitterait plus la ville pour un empire. Avec elle nous avons déménagé deux fois à BB et donné le jour à deux enfants, eux aussi boulonnais. et nous venons d'y prendre notre retraite. Conseiller de mon quartier depuis 2003, j'essaye de participer le plus possible à la vie de BB. La rencontre avec mes complices de l'e-bb me permet de vous faire bénéficier de tous nos bons plans et de notre passion pour cette ville. Si vous croisez un homme aux cheveux blancs tiré par un chien encore plus blanc, il y a de forte chance pour que ce soit moi.