Quatre jeux ont été primés lors de la 35ème édition du concours international de créateurs de jeux de société du CNJ ce week-end. Bientôt en rayons !

Le Concours international du CNJ fête sa 35ème édition

Séquence émotion aujourd’hui au Centre National du Jeu avec la remise des prix du Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt.
Mais d’abord quelques chiffres. Ce concours est le 35ème depuis 1977. En près de 40 ans, ce sont 85 des jeux testés qui ont été édités, dont Abalone, Quadropolis, Le gang des tractions avant, etc.
Et pour cette 35ème édition, 103 jeux étaient en compétition. Venus de France, mais aussi de Belgique, de Suisse, du Canada, du Portugal et du Brésil, ils ont été proposés par 115 auteurs âgés de 13 à 77 ans.
CNJ

Lauréats et finalistes posent autour du président du CNJ avec les organisateurs du concours et un jury spécial 35 ans

Un jury international, et une collaboration avec Board Game Arena

Dans un premier temps, une sélection de 30 jeux se fait sur lecture des règles du jeu par le CNJ. Les auteurs des jeux retenus doivent alors fournir des prototypes. Il faut des centaines d’heures de test par 12 bénévoles pour extraire en juin les 10 jeux finalistes.
CNJ

Camelastic, de Laurent et Martin Escoffier, reçoit le 2ème prix

Vendredi et samedi derniers, ces 10 jeux ont été testés par un jury indépendant et expert. Composé de lauréats des éditions précédentes, et d’anciens responsables du concours, il comptait aussi Tom Werneck, venu d’Allemagne où il a fondé le Spiel des jahres, le concours qui récompense le meilleur jeu de société paru en Allemagne. C’est un peu l’équivalent des Oscars du jeu. Tom Werneck participe régulièrement au jury du concours boulonnais.

Mais ce dimanche, tout le monde pouvait aussi tester les jeux au CNJ lors de Créagames. C’est ce qui explique la chaude ambiance dans laquelle je le trouve. Il y a des insectes et des fantômes à chasser, des cubes qui volent… et des passionnés de tous âges au rendez-vous.
Cela dit cette année, pas besoin d’être au CNJ pour les tester car 5 des jeux finalistes ont été mis en ligne en avant-première avec la plate-forme Board Game Arena, un site qui permet de retrouver sur internet nos jeux de plateau favoris.

A l’heure de la remise des prix

CNJ

Oh my Ghost ! de Nicolas Sato, reçoit le 3ème prix

L’heure de la remise des prix arrive.
Ségolène Missoffe, adjointe à la Culture, rappelle en ce weekend des Journées du patrimoine que le CNJ fait partie du patrimoine culturel de la ville.

4 jeux sont primés cette année mais les 10 jeux finalistes reçoivent des applaudissements nourris.

Le 1er prix revient à Fabien Tanguy pour Treelogic, un jeu qui réjouit le jury car il montre que non, tout n’a pas encore été inventé en termes de jeu de logique ! Son créateur avait déjà été primé l’an dernier.
Martin Escoffier et son père Laurent Escoffier, les lauréats du 2ème prix, nous offrent un touchant témoignage d’une passion transmise de père en fils et un jeu plein de ressort : Camélastic !
Le 3ème prix est pour un habitué du concours jusque-là malheureux, Nicolas Sato, qui reçoit le prix avec une émotion palpable. La présentation enthousiaste de son jeu : Oh my ghost !, à base de fantômes à neutraliser et d’otages à protéger, donne vraiment envie d’essayer !
Enfin le dernier prix est décerné à Ghislain Masson pour un jeu à suspense comme son nom le suggère : Not alone.
CNJ

Treelogic, de Fabien Tanguy, premier prix du concours 2016

Chaque lauréat reçoit une boite du jeu Quadropolis, primé au CNJ en 2014, offerte par l’éditeur Days of Wonder, et un kit de création de jeu offert par Spiel Material.

Bien nommé Centre national du Jeu

Pour finir, saluons la vitalité du CNJ dont le rayonnement est souligné par plusieurs des auteurs primés.
Rappelons aussi que pour beaucoup d’auteurs, le CNJ a été le tremplin. Chaque année, CréaGames, la manifestation qui clôture le concours, est aussi un rendez-vous d’éditeurs. Ainsi, rien que l’an dernier, ce sont 3 des jeux primés qui ont d’ores et déjà trouvé un éditeur. Ainsi Space Odysheep et ses curieux moutons de l’espace devrait paraître dès cet automne, sous le nom d’Edenia.
Le 35ème concours est terminé mais le CNJ vous donne rendez-vous dès le weekend prochain pour la journée Iello où des éditeurs présenteront leur nouveautés.