Devant un public très nombreux, le premier Conseil municipal de la nouvelle mandature a élu son maire au suffrage à bulletin secret. Pierre Christophe Baguet élu avec 44 suffrages soit ceux de chacun des 43 conseillers municipaux de sa majorité et le sien.

Dans le groupe d’opposition présidé par Pierre-Mathieu Duhamel, l’absence remarquée de Thierry SOLERE, est probablement le signe qu’il ne siègera pas au sein de ce conseil afin de respecter le non cumul de mandat. Ce sera donc la 8ème de la liste de Pierre Matthieu DUHAMEL, Sylvie MOREL qui devrait siéger.

Léon Sebbag, en sa qualité de doyen d’âge des conseillers municipaux, assure la présidence de la séance et prononce avec émotion un discours dans lequel il rappelle sa fierté sincère d’appartenir à l’équipe conduite par Pierre Christophe Baguet, avant de décrire le portrait idéal du prochain maire qui devra, par ses qualités humaines et humanistes, savoir préserver le bien commun et l’intérêt général avec intégrité et honnêteté.

Lors de l’élection du maire, comme pour celle des adjoints, aucun des conseillers municipaux des listes d’opposition n’a participé au vote, d’où 44 bulletins seulement.

le maire et ses 21 adjoints

le maire et ses 21 adjoints

Après son élection Pierre Christophe Baguet prononce un discours au début duquel il a tenu à saluer tout particulièrement Henri Ricard, « un ami fidèle et un élu au service de notre ville depuis presque 20 ans. » Il a tenu à rappeler que Boulogne Billancourt « figure aujourd’hui sur le podium des villes les mieux gérées, les plus attractives, et les moins imposées de France. Il est important de le rappeler car certains durant cette campagne électorale ont essayé de faire croire le contraire. Les Boulonnais n’ont pas été dupes, tant les indicateurs économiques, les 16 contrôles et audits financiers sans oublier la notation Standard & Poor’s, ont confirmé les performances budgétaires de la commune. […] Et je le redis aujourd’hui, pour éviter à l’avenir toute nouvelle exploitation polémique, nous engagerons la certification de nos comptes publics. » – Une mesure appelée à remplacer, donc, le maire-adjoint dédié à la transparence des comptes publics du précédent mandat.

Il a rappelé ensuite les grandes lignes de l’action qu’il allait mener pour les six prochaines années :

  • inaugurer dès 2016 sur l’Ile Seguin la Cité Musicale du Conseil général et le bâtiment R4, « pôle international des arts plastiques et visuels »
  • lancer son grand projet pour l’île, voulu par les Boulonnais lors de la votation citoyenne de 2012.
Nouvelle photo officielle

Nouvelle photo officielle

Il a poursuivi en affirmant : « Avec vous, mes chers collègues, et avec tous les Boulonnais, nous ferons la ville exemplaire du bien vivre ensemble. Pour nos familles d’abord, en créant un Conseil Consultatif des familles, et en élaborant un projet éducatif local avec l’ensemble des acteurs scolaires et périscolaires. En poursuivant la rénovation des clubs séniors et en encourageant les échanges entre générations. En accompagnant la mise en place d’un réseau de voisins solidaires pour lutter contre l’isolement et la précarité. Nous créerons enfin un conseil local de la santé mentale consacré plus particulièrement aux maladies psychiques.
Pour conclure, mes chers collègues, j’aimerais ensemble, au cours de ces prochaines années, que nous tirions le meilleur parti du réel , pour donner corps à nos projets pour Boulogne-Billancourt, Ville Monde, depuis le Christ de Corcovado à Rio de Janeiro réalisé par Landowski, jusqu’à la dimension universelle du projet culturel de l’Ile Seguin. Voilà notre ambition. Un monde nouveau se prépare, il est en marche. Pour continuer à s’élancer vers l’avant, Boulogne-Billancourt doit prendre trois appuis, dans le même élan. L’appui de l’identité. L’appui de la modernité. Et l’appui de l’unité.
Notre Conseil Municipal n’incarne pas à lui seul Boulogne-Billancourt. Ce sont les Boulonnaises et les Boulonnais qui incarnent Boulogne-Billancourt, qui sont dépositaires de son âme et de son histoire. Mais le mandat qui nous est confié, nous donne – me donne – un rôle de rassemblement mais aussi d’impulsion. Il nous faudra beaucoup donner, mais comme l’écrivait St Exupéry, ‘Si je fais le bilan des heures qui ont compté, je retrouve celles que nulle fortune ne m’eût procurées’ »

Un ensemble de conseils auquel s’ajoutent encore le CESEL et les conseils de quartiers, que d’instances !

Ont été élus Maire adjoint, sans que leur délégation ne soit précisée, dans l’ordre :

20 des 21 adjoints

20 des 21 adjoints

Gauthier Mougin
Marie-Laure Godin
Pascal Louap
Béatrice Belliard
Marc Fusina
Christine Bruneau
Michel Amar
Marie-Anne Bouée
Léon Sebbag
Ségolène Missoffe
Frédéric Delaitre
Jeanne Defranoux
Frédéric Morand
Isaure de Beauval
Bertrand-Pierre Galey
Christine Lavarde
Philippe Tellini
Sandra Vétillart
Pierre Deniziot
Sylvie Rougnon
Jean-Claude Marquez

Soit 12 reconduits et 9 nouveaux.
Gautier Mougin, en charge de l’urbanisme lors de la précédente mandature, deviendrait donc le premier adjoint au maire afin de placer les projets immobiliers au centre de la préoccupation des six prochaines années, notamment avec l’Ile Seguin.

Jean-Claude Marquez, 21ème adjoint

Jean-Claude Marquez, 21ème adjoint

Marc Fusina, ancien élu d’opposition de gauche (1989-2014), est donc le cinquième adjoint dans l’ordre protocolaire. Pour l’occasion il avait revêtu veste et cravate.
Jean-Claude Marquez, précédente tête de liste PS à la mairie de Longjumeau contre Nathalie Kosciusko-Morizet, est le dernier maire adjoint élu. L’élection de 2 anciens élus de gauche à des postes de Maire adjoint est probablement le signe du large rassemblement et de la raison que Pierre Christophe Baguet souhaite conduire à Boulogne Billancourt.
On aura remarqué des applaudissements nourris de l’assistance pour l’élection de Christine Lavarde et celle de Pierre Deniziot.

Prochain conseil le 11 avril à 9h.