Tellement rock !

L’affichage sauvage est un délit que la Ville pourrait poursuivre, faisant frapper l’éditeur d’une amende significative par affiche sauvage. Vous en voyez souvent pour des ventes, sauvages elles aussi, de tapis ou pour Guignol.
Mais, généralement, les afficheurs respectent le mobilier urbain en fixant les affiches, et ne s’attaquent pas aux arbres.

En ce moment, c’est Rock en Seine et c’est trop cool, bien sûr. A tel point que le reste importe peu, et certainement pas les fragiles écorces de ces végétaux juste bons à vanter le talent forcément unique d’une star trop cool, à coups d’agrafes. Parce que c’est tellement plus rock.

On sait que les platanes sont très sensibles aux champignons… ceux qui bordent le canal du Midi en meurent et leur mort défigurera pour 100 ans cette merveille. ET par où les champignons entrent-ils dans le platane ? par les égratignures et les blessures du genre de ces agrafes… Et la blessure ne se referme jamais. « Comme un arbre dans la ville, » écrivait un chanteur trop cool. Complétons : j’ai été méprisé et maltraité par l’égoïsme indifférent.

Avant/après Rock en Seine : un souvenir inoubliable pour les arbres qui mènent au Pont de Saint Cloud

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?