Créée en 1947, AFS organise des séjours en immersion pour les lycéens et les étudiants dans plus de 50 pays. L’organisation est à la recherche de familles d’accueil bénévoles pour la rentrée 2014.

Durant les deux guerres mondiales, un service d’ambulanciers américains fut particulièrement actif : the American Field Service. De cette expérience, les jeunes engagés ont tiré un projet humaniste : encourager les échanges interculturels pour développer l’ouverture et la compréhension mutuelles.

Photos souvenir de l'année dernière

Photos souvenir de l’année dernière

Depuis 1947, des centaines de milliers de jeunes ont passé de un trimestre à une année à l’étranger, dans des familles d’accueil, à la découverte de l’inconnu. Pour l’année scolaire 2014-2015, les représentants français de l’organisation s’apprêtent à envoyer 350 jeunes majeurs français aux quatre coins du monde, et à accueillir en France environ 400 lycéens de 15 à 18 ans. C’est là que vous intervenez : ces jeunes gens, issus d’une cinquantaine de pays, seront scolarisés par l’association dans l’établissement le plus proche. Mais ils doivent être accueillis dans une famille française bénévole, désireuse de partager son mode de vie et sa culture avec eux. De quoi tisser des liens forts et enrichissants, comme l’illustrent ces témoignages :

« Après mon bac, j’ai été assistante d’un professeur d’anglais dans une école primaire en Thaïlande. Là-bas, les professeurs transmettent le savoir et c’est un privilège. Si je n’étais partie que trois mois, j’aurais vu le paradis vanté par les touristes. En six mois, j’ai rencontré divers problèmes, notamment de compréhension de la culture. Ça redonne un challenge, on cherche ce qui ne va pas. J’ai par ailleurs participé aux festivités locales, à un mariage et découvert la religion et les différentes coutumes. » – Corinne, étudiante française partie 6 mois en Thaïlande

« Avant, on avait surtout la vision de la guerre, maintenant, ce n’est plus un pays qui représente l’actualité pour nous, c’est un pays qui représente des amis ! » – Benoît, père d’accueil de Simona, lycéenne serbe.

Inutile d’avoir soi-même des enfants pour participer, le tout est d’être prêt à jouer le jeu et à faire découvrir la France. Le bénévolat des familles d’accueil est indispensable au programme : si un jeune sur six bénéficie d’une bourse pour partir, c’est bien parce que l’hébergement est assuré que le séjour est possible. A titre d’exemple, un séjour d’un an d’un jeune Français au Brésil revient alors à 7 000 euros, aller-retour compris.

Alors, si ça vous dit de tenter l’aventure, et de faire découvrir la vie boulonnaise à un jeune du bout du monde, consultez la plaquette d’information et prenez contact avec l’AFS : 01 45 14 03 10