L’aménagement de l’île Seguin est décidément « au cœur » du travail de la SAEM Val de Seine Aménagement et de la Ville.

L'île Seguin en janvier 2011

Depuis la constitution de la SAEM en charge de l’aménagement des terrains Renault, un site internet  a été mis en place, Ile Seguin – Rives de Seine, restructuré au fil des années, des projets et des mandats. Communiqués de presse, images et informations sur le développement du Trapèze (livraison des équipements et ouverture des commerces, notamment) y sont consultables, sur fond de la maquette des ateliers Nouvel pour l’île Seguin. L’agence pour la Vallée de la Culture, dont le site est en réfection depuis janvier, était également engagée dans la promotion du projet de l’île Seguin, du financement de la conférence de presse du mois de juillet dernier à la publication d’un numéro spécial de Beaux-Arts Magazine, en passant par une revue de presse complète sur son site internet.

Ce n’était apparemment pas assez, pour mettre en valeur le nouveau projet de la municipalité pour l’île Seguin, conditionné par le rapport du commissaire enquêteur sur la révision simplifiée du PLU et le vote, à l’automne prochain, du nouveau PADD. Depuis le début du mois de mars 2011, donc, la SAEM a mis en ligne un webzine entièrement consacré à l’île et au projet en cours, Au cœur de l’île Seguin : actualités, entretiens avec les promoteurs du projet, photos, vidéos et plans devraient agrémenter le site dans les prochaines semaines, illustrant comme il se doit les trois qualificatifs de la bannière, « culture, » « innovation » et « extraordinaire. » On est particulièrement curieux de la rubrique « décryptage, » qui devrait bientôt nous initier aux « grandes thématiques de société qui font partie du développement des villes du 21ème siècle. »

Pour l’heure, retenons que, d’après leur estimation, près de 43 000 personnes se sont rendues sur le jardin provisoire de l’île Seguin depuis son ouverture en juin 2010, et que, à partir de juin 2011, Madona Bouglione devrait donner un aperçu de son savoir-faire sous des chapiteaux provisoires, lançant le concept du « Cirque en chantier, » préfiguration de « la cité des cirques, » l’un des équipements phares de l’île dont la construction devrait s’amorcer en 2014.