Depuis deux semaines, l’enseigne avait changé, dans la galerie commerciale du boulevard Jean Jaurès. D’un rouge carmin foncé sur lesquelles se détachent des lettres d’or prometteuses, elle annonçait : « Le paradis gourmand » Il n’en fallut pas plus à l’auteure de ces lignes pour passer et repasser devant le rideau de fer, jusqu’à l’ouverture. Et hier, bingo, c’était ouvert.

La théière de dégustation

Ouvert sur de bonnes choses et sur une belle histoire. Jusqu’en 2008, Stéphane Abeccasis tenait dans ce même lieu un magasin de jeux vidéos. Puis il a pris du champ, s’est occupé de ses bébés (dont la bouille orne la carte du magasin), et reconnaît s’être un peu éloigné des jeux vidéos. L’ami qui avait repris Virtual Station ayant décidé de passer à autre chose, Stéphane s’est demandé que faire de sa boutique.
Grand amateur de thés, il a d’abord songé à ouvrir un salon. Mais les contraintes liées aux métiers de la restauration l’en ont dissuadé. Toujours guidé par le thé, il a alors eu une autre idée : ouvrir un paradis gourmand, regroupant tous les produits qu’il aime, ainsi que les chocolats préférés de son épouse.
C’est ainsi que l’élégante boutique, bien fraîche pour préserver les chocolats (le patron commence à s’y faire), regroupe miels, confitures, pâtes de fruits, pains d’épices, chocolats et… thés. Une trentaine de variétés de la maison familiale Dammann Frères sont actuellement disponibles en vrac, et chaque jour, Stéphane en propose un à la dégustation.

Le bisou, tendre à coeur

On se promène sur l’air du Clair de lune de Debussy, attiré par les couleurs des pots de confitures confectionnées près d’Orléans tout spécialement pour la boutique. Difficile de choisir entre tous ces parfums, le maître des lieux nous confie son faible pour la confiture de marrons parfumée au rhum et à la vanille. Côté miels, qui proviennent d’une coopérative européenne, le choix est aussi large : au classique miel d’acacia répondent des variétés plus originales, comme le miel de framboisier ou le miel d’eucalyptus.

Venons-en aux chocolats, but avoué de la visite : le Paradis Gourmand propose des plaques et tout un assortiment de chocolats et pâtes de fruits, produits du chocolatier belge Kim’s Chocolate.

Une cinquantaine de chocolats différents attendent les gourmands

Stéphane nous raconte avoir été séduit par ce fournisseur exigeant, qui ne transige pas avec le beurre de cacao, a développé une gamme sans sucre pour que tout le monde puisse se faire plaisir, et a le mérite de proposer le chocolat favori de sa femme, le bisou : une coque de chocolat blanc, avec un cœur de crème à la vanille… Des parfums classiques aux mélanges plus audacieux (thym-orange), c’est une cinquantaine de chocolats qui attendent l’amateur.
Et justement, amateurs, nous le sommes ! Comme tous les chocolats belges, ceux-ci sont très doux, loin du léger arrière-goût amer qui fait la touche des chocolats français. Mais l’équilibre est parfait : sur certains, l’alcool rééquilibre l’enrobage suave du chocolat, tandis que sur d’autres, tout tient au mélange des textures, entre fondant de la crème et croquant des noix. D’autres enfin, d’attaque sucrée – une nécessité pour obtenir des formes originales -, surprennent par la finesse de l’intérieur.

Bref, un agréable moment de douceur, dans la frénésie du boulevard…