Pour une année où tous les Boulonnais seront heureux de vivre ensemble, par Priscilla Moore

 

La rédaction de l’e-bb vous présente ses meilleurs vœux pour 2017.
Nous souhaitons que vous entreteniez tous le bonheur de vivre ensemble, dans une ville qui se prête aux échanges.

Et, comme de coutume, nous nous offrons un dernier petit tour de l’année écoulée… au cours de laquelle nous avons franchi la barre des 3 000 articles !

Janvier : Une grosse actu pour l’avenir en ce début 2016, avec le projet de fusion des départements 78 et 92 et la réélection surprise de Pierre-Christophe Baguet à la tête de GPSO. Côté arts, on découvre la photographe Cécile Anaya Gautier chez Voz’Galerie, quelques mois avant son expo sur les chemins de Compostelle.

Février : Une bonne nouvelle pour la culture : les jardins Albert Kahn sont classés. Une mauvaise : on perd définitivement le TOP. Côté institutions, la Métropole du Grand Paris a été créée. Denis Badré en pointe les défauts, les associations demandent à y être représentées.

Mars : L’actu porte beaucoup sur l’aménagement du sud de la ville, elle est synthétisée en une soirée à l’Hôtel de Ville. Mars, c’est aussi le mois de la sortie du livre de cuisine des commerçants du marché, et de quelques belles expositions en ville, dont celle du Boulonnais Patrick Bock chez Exit Art contemporain. C’est aussi en mars que Stéphane Le Diraison trouve ses premiers soutiens… les élèves de primaire de Dupanloup !

Avril : Dans le bouleversement institutionnel en cours, Boulogne joue sa partie en annonçant tout à trac son projet de fusion avec Issy. Côté culture, l’association Handidanse fête ses vingt ans, tandis que le chantier du nouveau musée Albert Kahn démarre.

Mai : La Ville célèbre la littérature jeunesse avec un premier salon spécialement dédié. On rencontre la start-up Flatch’r, spécialisée dans le recrutement.

Juin : C’est si loin déjà… La Seine fut en crue, en juin 2016 ! Un jeune Boulonnais se distingue aux Olympiades de mathématiques. Et, alors qu’ACADI réfléchit à stimuler l’intelligence collective, la Ville présente le diagnostic préalable à la révision du PLU.

Juillet : C’est devenu une tradition à Boulogne, le conseil surprise du mois de juillet. Pour le coup, il a été très suivi, jusqu’à ce hisser dans les trend topics du jour ! Mais juillet c’est aussi le temps des découvertes : la jeune artiste Aurélie Poux chez Mondap’Art, la créatrice de mode Mildred, ou encore les charpentiers japonais en charge de la restauration des maisons du jardin Albert Kahn.

Août : Pas de trêve estivale ! Le Corbusier inscrit au patrimoine de l’UNESCO nous plonge dans nos archives. Presque au même moment, un groupe de travail sillonne les sites candidats d’Inventons la Métropole du Grand Paris. Le 92 poursuit ses initiatives en créant Axe de Seine, qui relie tous les départements le long du fleuve.

Septembre : On passe en revue la nouvelle saison du Carré Belle-Feuille, et on suit les progrès de la Seine musicale. Sur l’île Seguin (comme) toujours, il y a du nouveau autour du R4. La rentrée se fait pour les Tigres de l’ACBB, tandis qu’Exit Art fête ses dix ans. Quant au concours de créateurs de jeux de société, il couronne une fois de plus de superbes jeux.

Octobre : Une longue série d’épisodes de pollution démarre. La Métropole lance à propos l’opération « Métropole roule propre. » On se lance dans un très hasardeux double live-tweet des réunions publiques sur la fusion Boulogne-Issy. Bravo à ceux qui nous ont suivis… Autre feuilleton, les arrêts et contre-arrêts des différentes instances de justice au sujet de Roland Garros. Enfin, les élections s’annoncent et la primaire de la droite et du centre bat son plein.

Novembre : La fondation Colas fête ses 25 ans avec de nouvelles acquisitions. Il y aura bien une instance de concertation à la Métropole du Grand Paris. Le conseil de développement recrute (et d’ailleurs, vous avez jusqu’au 15 janvier pour vous porter candidat). En novembre, une extraordinaire soirée a lieu à l’église Sainte Thérèse, qui accueille une représentation de To Be or Not, écrite et interprétée par des réfugiés de Calais.

Décembre : Fin de la première saison du projet de fusion. On attend la suite avec impatience… Le salon du livre connaît son succès habituel, avec une extension à l’hôpital. La fin de l’année est endeuillée par l’incendie survenu au foyer de la rue de Meudon. Mais parce qu’on veut croire que 2017 sera belle, on finit cette rétrospective avec une bise à Geneviève !

The following two tabs change content below.