Après être revenu sur quelques définitions, place au corps du budget 2011. Cet article porte sur la section de fonctionnement du budget primitif. A suivre, la section d’investissement et les débats, qui prendront appui sur le Débat d’orientations budgétaires de janvier.

Rappel : Le budget primitif Principal s’élève à 335 millions d’euros dont 275 millions en fonctionnement et le solde, soit 60 millions d’euros, en investissement.

Les grandes masses du budget de fonctionnement

La ventilation des 275 millions de la Section de Fonctionnement par chapitre se décompose de la manière suivante :

DépensesRecettes
Dépenses imprévues3 240 000 €Produits des services7 000 000 €
Intérêts des emprunts4 200 000 €Dotations et participations70 200 000 €
Syndicats et Associations15 340 000 €Impôts et taxes197 000 000 €
Autofinancement (virement aux investissements)15 150 000 €
Autofinancement (transfert aux investissements)6 100 000 €
Charges de personnel47 500 000 €
Charges à caractère général70 820 000 €
Atténuation des produits112 560 000 €
Total275 000 000 €Total275 000 000 €

De 2010 à 2011, quels changements ?

Quelques précisions sur ces grandes masses des dépenses :

Les intérêts des emprunts correspondent à un cumul d’emprunt s’élevant entre 85 et 90 millions d’euros en 2011. Il est annoncé que la charge financière baisserait d’environ 420.000 euros en 2011 (précision de l’e-bb : ce malgré une augmentation des emprunts de l’ordre de 7 millions d’euros).

Les subventions et participations aux syndicats et associations (aussi appelées « autres charges de gestion courante ») représentent 5,6 % des dépenses et sont en baisse par rapport à 2010 d’environ 1.5 millions d’euros. Le Vice Président en charge des Finances, Denis Badré, a précisé à juste titre qu’une partie de cette baisse provient d’un transfert aux charges à caractère général.

7,7 % du budget est consacré à l’autofinancement. Ce poste augmente de 1,7 million par rapport à 2010 et représente donc une augmentation de 8,6 % par rapport à l’an dernier (note de l’e-bb  : l’autofinancement se retrouve à la section investissement et participe d’une part au remboursement des emprunts et d’autre part au financement des investissements).

Les charges de personnel représentent environ 17 % du budget et augmentent de 1,9 million d’euros comparativement à l’an dernier, soit une augmentation de 4,11 %.

Les charges à caractère général représentent environ 26 % du budget et augmentent d’environ 6 % par rapport à 2010. Il est toutefois précisé qu’une partie de cette augmentation provient d’un transfert du chapitre « Autres charges de gestion courante » intitulé dans le tableau ci-dessus « Syndicats et Associations. »

L’atténuation des produits représente la plus grande partie du budget de fonctionnement : près de 41 %, ce qui représente une baisse de 10,3 millions d’euros par rapport à l’an dernier. Ce poste budgétaire consolide les attributions de compensation (AC) reversées aux communes de l’agglomération pour 91 millions d’euros (dont 47 millions d’euros pour Boulogne- Billancourt) et 19,5 millions pour la dotation de solidarité communautaire, ou DSC (dont 8,3 millions pour Boulogne-Billancourt).

Le budget primitif 2011 section de Fonctionnement est légèrement inférieur de 1,2 million d’euros environ à celui de 2010, tout en présentant un accroissement de l’autofinancement.

A suivre