Byzance, rue Yves Kermen, propose désormais en vente sur place ou à emporter une série de bocadillos pour déjeuner.

Le bocadillo est l’équivalent ibérique du sandwich : préparé dans une demi-baguette fendue sur le côté, il porte son mode d’emploi en son nom – à dévorer avec la boca, bien sûr !

Le bocadillo au jambon Bellota, sur lit de tomates et tranches de brebis

Le bocadillo au jambon Bellota, sur lit de tomates et tranches de brebis

On pouvait se douter qu’un bocadillo par Byzance serait un rien exceptionnel, et c’est bien le cas. Préparé avec les meilleurs produits maison (une base d’écrasé de tomates pour la charcuterie, et de crème fraîche pour le saumon ; puis au choix, la déclinaison Bellota-Bellota – ventrèche, jambon, fayet, lomo ou chorizo – ou bien du saumon fumé, ou encore une très moelleuse ventrèche de thon ; le tout entrecoupé de fines tranches de fromage de brebis au lait cru), il est servi toasté pour en exalter toutes les saveurs. Le pain est croustillant, la viande, fondante, le fromage, moelleux, et la tomate apporte la légère pointe d’acidité qui équilibre l’ensemble.

Délicieux et consistant, plus bocadillazo que bocadillo même, c’est ce qu’on peut attendre d’un déjeuner sur le pouce !

Et pour les lecteurs de l’e-bb, Byzance accompagne chaque bocadillo d’une madeleine au miel des Cévennes, si vous donnez le code « Cévennes. »