Par un temps aussi radieux que celui dont nous profitons depuis quelques semaines à Boulogne, les idées de sorties fleurissent. Profiter du soleil, c’est bien, mais entre amis autour d’un bon repas : c’est mieux. La table, voici le lieu du bonheur par excellence. Mais si on y apprécie se faire caresser des rayons du soleil, on aime aussi y retrouver la fraîcheur. Celle des mets, celle des discussions, celles des cris de joie ou d’effroi et des confidences chuchotées… Si cette atmosphère vous touche, découvrez sans attendre l’exposition de peinture « Cris et chuchotements, » de Christine Trouillet, à la Galerie Mondapart,  réalisée en partenariat avec Authentiquité, créateur de meubles de métier et de patines.

La table à l’honneur

Après la sublime exposition Unique Dialogue, Christine Trouillet partage avec vous ses chef d’œuvres de peinture. Je pèse mes mots, car ses tableaux sont fantastiques, empreints d’un style inimitable et touchant. Touchant, parce qu’en effet, les petits plaisirs du quotidiens sont à l’honneur, et parmi eux, ceux de la table.

La table, un lieu de rassemblement, un lieu où tout se dit, le lieu central du foyer et de l’échange. Christine Trouillet la met en scène de diverses manières mais la tablée de fête est à l’honneur. Les couleurs s’entremêlent comme des voix qui s’élèvent.

Si vous êtes sensible à l’art de la table et que vous aimez recevoir, cette exposition vous ravira, et vous donnera pourquoi pas… quelques idées !

Si la table est au cœur des convoitises, elle n’est pas la seule à être représentée. Les chaises sont à l’honneur, par paires, pour laisser les invités discuter. De petits guéridons agrémentés de jolis sièges entourés de voilages sont aussi représentés, propices aux confidences, aux fausses confidences et même au jeu de l’amour et du hasard

Les chaises. Cris et chuchotements

Autre temps, autres histoires

Ce qui est marquant dans cette exposition, c’est que seuls les objets sont représentés. Et pourtant, les êtres humains et l’animation sont bien présents. La réelle surprise et le pouvoir de ces peintures est que vous allez pouvoir imaginer vous-même ce qui se dit, et donner son âme et son histoire aux tableaux.

Le travail de peinture est d’ailleurs magnifique, et le style baroque. En effet, les impressions sur les chaises rappellent les tapisseries des chaises anciennes. Pourtant, les formes sont bel et bien modernes. A vous de déterminer donc, si nous sommes à la table d’un courtisan, ou de votre meilleure amie…

Outre cet aspect, on note aussi la présence fulgurante des lustres anciens et des chandeliers, rappelant l’époque Romantique. Pourtant, j’ai ouï dire dans les conversations du vernissage, que certains imaginaient aussi les pièces d’une maison hantée… Sans doute à cause des voilages immaculés, souvent présents.

Tables. Cris et chuchotements

La vraie réussite de ces tableau est donc, selon moi, la capacité à recréer une ambiance dans laquelle seuls des meubles quelconques, finalement, sont à l’honneur ; mais qui raisonnent comme si des visages, des sourires, des pleurs étaient peints. Et chacun peut les interpréter à sa façon.

Le paradis du contraste

En visitant cette exposition, vous serez sans doute frappé par ce sentiment de vous transformer « en Alice »… Toutes les merveilles représentées par les tableaux de Christine Trouillet vous donnent un sentiment très contrasté, tantôt de confiance, tantôt de méfiance ; tantôt de sérénité, tantôt de tensions. Cris et chuchotements.

Vous vous sentirez alors très petit, comme la souris qui écoute les conversations sans être vue, ou très grand, tel l’hôte au cœur de toutes les attentions.

Les couleurs elles-aussi vous donnent l’impression d’entrer dans un monde fantastique : des scènes chaleureuse dans des tons froids, des pièces sombres éclairées par une couleur vive, ou au contraire, d’autres où le blanc et ses dégradés prédominent.

Blanc. Cris et chuchotements

Et ce, au même titre que le nom des tableaux, mystiques, très gais quand le tableau est sombre, et vice et versa : « Au cœur de la table, » « En dehors du temps, » « Souvenirs imaginaires, » « Nulle part ailleurs », etc…

A chaque tableau une nouvelle pièce, une nouvelle atmosphère, une nouvelle histoire, qui peuvent parfois donner un sentiment de malaise, tant les cris et chuchotements raisonnent, sans pour autant pouvoir cerner leurs auteurs… Et vous ? Vous laisserez-vous embarquer au pays des Merveilles ?

 

Exposition du 7 mars au 5 avril 2014

The following two tabs change content below.
Avatar

Perrine

Responsable éditorial & social media strategist
Boulogne Billancourt, c'est ma ville de coeur et d'adoption. Amoureuse de son dynamisme, j'aime parcourir ses rues pour découvrir les nouvelles initiatives. Pour l'e-bb, j'interviewe et je teste pour vous ! Retrouvez-moi sur Google +