Dans l’immense famille de talents qu’est le fameux Conservatoire à rayonnement régional (CRR) de Boulogne-Billancourt, e-bb demande… la « classe de prise de son musicale et musique assistée par ordinateur », qui forme chaque année des musiciens au métier de techniciens de la prise de son pour le plus grand plaisir… de nos oreilles ! Nous avons rencontré Christian Briguet, initiateur et responsable de cette classe, professeur et animateur de ce parcours d’une année. Pré-inscriptions jusqu’au 7 octobre. Avis aux amateurs !

Qu’est-ce qu’une classe « prise de son » ?

Par tous les temps, que passe le son !

Il s’agit d’une formation proposée à de jeunes musiciens afin qu’ils deviennent des techniciens, professionnels de la prise de son musicale. Celle de Boulogne-Billancourt a été la toute première du genre à ouvrir dans un conservatoire de musique en France – en 1985, avec le soutien de son directeur, Alain Louvier -, sous l’impulsion de Christian Briguet, ingénieur du son au Conservatoire.
« L’idée de départ était de faire, à partir de musiciens avertis, des professionnels du son, grâce à une formation intensive à la fois technique et pratique. Être musicien suppose des aptitudes très favorables à ce métier. Ces capacités musicales permettent d’assurer la direction artistique d’un enregistrement, sa prise de son et sa post-production. Ici on forme des musiciens-techniciens ! »

Pari tenu pour le Conservatoire ! Les candidats affluent pour cette formation désormais reconnue au niveau national, avec parfois jusqu’à quatre-vingts postulants pour les six places proposées. Chaque année, c’est le même challenge pour Christian Briguet qui revoit programme et ateliers pour donner toutes leurs chances aux heureux élus. « C’est toujours le même plaisir et la même motivation que nous partageons avec les étudiants. Ma plus grande satisfaction est de les voir, à l’issue de cette année, faire leurs premiers pas dans la vie active.  »

9 mois pour devenir un professionnel du son

Après le concours en octobre, six élèves sont donc retenus pour suivre les cours et les travaux dirigés assurés par Christian Briguet et son adjoint, François Latry, ainsi que par une dizaine d’intervenants extérieurs.

Prise de son dans les murs du conservatoire

« En quelques mois, les étudiants apprendront à enregistrer les formations musicales, du soliste à l’orchestre symphonique. Il est donc primordial qu’ils aient un vrai sens artistique ! A travers de nombreux travaux pratiques, ils vont apprendre à maîtriser la prise de son appliquée à la radio, à la télévision, au disque, au reportage et au théâtre. Les étudiants suivent aussi des cours de montage individualisés, étudient les outils analogiques et numériques, le câblage audio, vidéo, et informatique. Leur emploi du temps est bien rempli ! Ils sont tout de suite plongés dans l’atmosphère et le rythme d’un pôle technique où il faut faire preuve d’une grande disponibilité et être rapidement autonome. On travaille beaucoup, souvent le soir ou le week-end, suivant le rythme assez effréné de la vie culturelle du Conservatoire. C’est d’ailleurs comme cela qu’ils se font une vraie idée de ce métier et qu’ils sont opérationnels en fin d’année. »

Les étudiants ont la chance de pouvoir profiter à la fois des équipements du Conservatoire et de l’environnement du Centre-Georges-Gorse avec son auditorium de 471 places et sa salle d’art lyrique où sont donnés des concerts de musique de chambre et des auditions.

Un apprentissage grandeur nature.

De l’exigence et des débouchés

Christian Briguet au milieu de ses étudiants

« Nous demandons beaucoup à nos étudiants et sommes exigeants comme vont l’être leurs employeurs ! Ils sont notés tout au long de l’année sanctionnée par un examen final. Il faut avoir au minimum 14 de moyenne pour être pris. » À l’heure où les écoles privées et les formations techniques autour des métiers du son se multiplient, la classe baptisée « Boulogne » tient le cap, et s’adapte chaque année en fonction des innovations technologiques. « Le certificat délivré par le CRR de Boulogne-Billancourt est un véritable laissez-passer dans le métier, un sésame pour les étudiants. Les employeurs potentiels m’appellent régulièrement quand ils doivent recruter, commente Christian Briguet. Les élèves qui arrivent ici ont souvent juste leur bac en poche, certains sortent tout droit du lycée Jacques-Prévert de Boulogne-Billancourt, et ils savent très bien ce qu’ils veulent ! Souvent, ils souhaitent accéder rapidement au marché du travail. D’autres préparent de grandes écoles comme Louis-Lumière, la FEMIS ou le Conservatoire national à la Villette. Parmi tous les anciens avec qui je reste en contact, beaucoup sont rentrés à Radio-France et y ont fait carrière. »

À quelques semaines du concours d’entrée, Christian Briguet attend avec impatience de connaître ceux qui partageront avec lui cette année de travail et de découverte.

Renseignements pratiques

Dossiers d’inscription disponibles à l’accueil du Conservatoire ou sur le site Internet : http://www.bb-cnr.com/content/BBCNR

Renseignements auprès du professeur : Christianbriguet@aol.com

Réunion d’information jeudi 30 septembre de 18h à 19h30

Salle de cours du studio d’enregistrement, niveau mezzanine du conservatoire.

Début des cours en novembre.

The following two tabs change content below.