Florent Chavouet était hier en dédicace à la librairie Les mots et les choses, avec son nouveau livre Petites coupures à Shioguni, primé au dernier festival d’Angoulême.

En cette veille de printemps, Florent Chavouet est venu à la librairie Les mots et les choses rencontrer son public, nous parler de son travail et de ses voyages multiples au Japon.
Son 1er voyage y fut bref, trop court même, mais ce fut un déclic, un coup de foudre. Il a fallu alors y retourner. Souvent. Puis y rester 6 mois pour rédiger Tokyo Sanpo, sa première œuvre. Après cette description du Japon des villes, vint le temps de décrire la Japon dans sa ruralité avec Manabé Shima
Une fois ce diptyque de carnet de voyage achevé, l’envie de faire de la fiction le poussa vers Petites Coupures à Shioguni : il lui fallait un lieu fictif, mais crédible, différentes lectures, un carnet de détective et des personnages bariolés… Cela a demandé 2 ans de travail, d’apprendre de nouvelles techniques de dessin, et le résultat est là : un roman graphique aux allures de polar déjanté, proche d’un Rashōmon de Akira Kurosawa où plusieurs points de vue s’affrontent laissant le soin au lecteur de se faire son idée. Chaudement recommandé entre deux ramen fumants !

affiche

affiche

table

table

les petits amuses bouches !

les petits amuses bouches !

Florent Chavouet

Florent Chavouet

un yakuza

un yakuza

un bol de ramen

un bol de ramen

la rencontre

la rencontre

The following two tabs change content below.
Avatar

François

Boulonnais depuis quelques années, et qui aime découvrir la ville et faire partager ses trouvailles !