Samedi matin, les lecteurs de la Bibliothèque pour tous, 87 Place Haute, tenaient leur café littéraire. Au menu, les dernières nouveautés, qui font l’attrait de cette structure associative ouverte depuis quatre ans dans le quartier. « Nos adhérents veulent lire ce dont on parle » explique Anne Haas, l’une des quatre bénévoles.
En vitrine actuellement, on a donc Patrick Modiano, Emmanuel Carrère, Riad Sattouf, Pascal Fournier… et Vente en l’état  !
et ça discute sec ! « Le Royaume ? magnifique, mais il faut prendre le temps…« Grâce aux subventions de la Ville et du département, la Bibliothèque pour tous peut acquérir une vingtaine d’ouvrages par mois. Elle a désormais également un petit fonds à destination des enfants, bien que ceux-ci soient plus naturellement accueillis à L’oiseau lyre. Mais quel plaisir d’aller à la bibliothèque en famille et d’emprunter chacun quelque chose !
« Le siège départemental de l’association était rue du Vieux Pont de Sèvres depuis quinze ans, mais il n’était pas ouvert au public » raconte Anne Haas. « Il fallait une structure culturelle dans le quartier ; à l’époque, il n’y avait rien ! » rappelle-t-elle. A la Bibliothèque pour tous, l’adhésion est de 10 euros par famille et par an. On emprunte ensuite un livre pour 50 centimes. Régulièrement, les ouvrages les plus anciens sont donnés à Recyclivre, qui en fait bon usage.

Nouvelle enseigne, plus visible, pour la bibliothèque_que pour tous

Nouvelle enseigne, plus visible, pour la bibliothèque que pour tous

Des pages et des tasses...

Des pages et des tasses…

Noëlle Richard et Paramé exposent jusqu'au 4 décembre.

Noëlle Richard et Paramé exposent jusqu’au 4 décembre.

Depuis sa récente réfection, le lieu est beaucoup plus convivial, clair et lumineux. Les lecteurs se retrouvent une fois par mois autour d’un café ou d’un thé, et l’espace accueille également des expositions.
Actuellement, ce sont les Boulonnaises Noëlle Richard et Paramé, qui y présentent leurs peintures et collages, dans le cadre de Duo. Toutes deux partagent le même atelier, et ont à cœur de soutenir le lieu en y exposant leurs œuvres : l’une traduit en peinture une inspiration tirée de la mer et de la nature, avec notamment une coquille d’un rose nacré. L’autre pratique des collages traversés par des figures littéraires, une double référence bien perçue par Cécile Willers, la graphiste qui a totalement refondu l’enseigne de la bibliothèque.

Prochain café littéraire le 6 décembre à 10h !