Jeudi 18 juin, l’agence E comme Enfants, spécialisée dans la garde d’enfants, fêtait ses dix ans. L’occasion pour les fondateurs, Sandra Kuntzmann et Henry Leloup, de réunir autour d’eux tous ceux qui ont participé à cette belle aventure.

C’est dans les nouveaux locaux de la rue Marcel Dassault que Sandra Kuntzmann et Henry Leloup ont fêté les dix ans de l’agence E comme Enfants, entourés de tous leurs salariés et partenaires. Au mur, les photos des protagonistes à 10 ans, pour marquer le coup.

Sandra Kuntzmann et Henry Leloup, entourés de Stéphanie Ozouf (Paris XIV), Émeline Chaumeil (Clichy), Amélie Larre (Boulogne) et Alix Napoléoni

Sandra Kuntzmann et Henry Leloup, entourés de Stéphanie Ozouf (Paris XIV), Émeline Chaumeil (Clichy), Amélie Larre (Boulogne) et Alix Napoléoni

Bérengère, l’une des premières salariées de l’agence, se souvient : « Au début il n’y avait rien, juste deux bureaux dans une pièce ! Ça se présentait comme un hyper challenge, il a fallu tout monter. Et, pour une professionnelle du social comme moi, évoluer dans un monde entrepreneurial a été une chance. »

Des solutions de garde pour toutes les situations

Un hôte de marque pose avec les héros du premier épisode de Crazy Sitting

Un hôte de marque pose avec les héros du premier épisode de Crazy Sitting

Sandra Kuntzmann et Henry Leloup se connaissent de longue date, et ont partagé plusieurs vies professionnelles ensemble avant de créer ce concept : « La garde d’enfants en milieu urbain a ses propres problématiques » détaille Henry Leloup. La garde partagée, les sorties de crèche, et « tous les cas particuliers qu’une institution ne sait pas gérer, à commencer par les parents aux horaires décalés. Nous sommes également la solution pour alléger la ‘double journée’ de la mère de famille, qui passe sans transition de son activité professionnelle à la maison. En assurant les sorties de crèche, nous nous occupons des enfants jusqu’au retour des parents : bain, dîner… la logistique est assurée ! Les parents retrouvent alors leurs enfants pour des moments de détente. »
Avec son vaste vivier de recrutement et son organisation bien rodée, E comme Enfants fait face à toutes les situations, du remplacement ponctuel au pied levé à l’assistance à la garde partagée, en passant par le baby sitting classique et la médiation employeur/salarié dans le cadre d’une garde à temps plein. « Nous assistons les clients dans leurs démarches, nous les mettons en contact avec les nounous et les aidons aussi à changer de modèle quand les enfants grandissent. »
Niveau budget, avec les aides de la CAF, ces services deviennent accessibles aux tranches intermédiaires.
A ce jour, E comme Enfants a assisté 2 300 familles et vu défiler 3 000 salariés, dont 5 % de garçons – « Les garçons sont très utiles face à une fratrie de garçons par exemple » explique Henry Leloup. Cette année, deux nouvelles agences ont ouvert, à Rueil et à Versailles, portant à sept les antennes E comme Enfants, en Ile de France et à Lyon.

Une websérie : Crazy Sitting !

Avec l’enthousiasme qui la caractérise, Sandra Kuntzmann regarde moins en arrière qu’à l’avenir. Son nouveau projet, Crazy sitting, consiste en une websérie délirante mettant en scène les pires expériences de baby-sitting : « Nous avons lancé un appel à témoignages auprès des babysitters. Les expériences les plus folles seront scénarisées et mises en images ! » Pour le premier épisode, c’est son propre fils, Jules, qui s’est prêté au jeu…
A vos anecdotes !