Il y a un an, nous vous avions parlé de Valérie Ravery  et de son projet, qui quittait alors à peine le stade du rêve – participer au Rallye des Gazelles. Quelques semaines après, Valérie partait à la conquête des kilomètres de désert et revenait au bout de 15 jours les yeux plein de lumière et de souvenirs. Et maintenant …

L'aventure autour d'un café

Elle repart ! Le départ du prochain rallye Aïcha des gazelles, course d’orientation dans le désert, en 7 étapes  est dans 2 mois… C’est à dire demain si l’on tient compte de la préparation physique, de la recherche de sponsors (il lui manque encore quelques financements) et de l’organisation de la course, sans oublier bien sûr son travail. Nous sommes retournés voir Valérie le temps d’un café et pour qu’elle nous fasse rêver un peu, avec quelques souvenirs …

 

 

Rallye des Gazelles, départ d'étape

Le Rallye dure deux semaines et mis à part quelques moments les journées se structurent toujours de la même manière : cela commence à 4h avec le réveil des troupes par l’organisation, suivi à 5h par le briefing et le départ se fait entre 5h30 et 6h. Ensuite, réparties en 5 parcours, il faut chercher 7 à 10 balises tout en roulant le plus droit possible. Les plus rapides mettent une dizaine d’heures mais certaines, qui n’ont pu rallier l’arrivée avant la nuit, doivent dormir en route et n’arrivent qu’au petit matin (le tout est de pouvoir repartir avant 12h pour l’étape suivante). Les journées sont donc bien remplies, et l’imprévu s’invite souvent : on se perd, on casse du matériel, le sable évolue…

Cette course est unique, car il s’agit du seul rallye raid réservé aux femmes. Cela dit, les hommes ne sont jamais bien loin : ils sont présents en nombre dans le cortège. Parfois mari ou ami, souvent sollicité en tant que mécano, mais aussi « maternant (sic) » quand la journée fut rude et que les nerfs lâchent, la présence masculine est très appréciée.

Valérie Ravery

Le rallye des gazelles, ce n’est pas que la course, c’est aussi la solidarité : la solidarité entre coéquipières, entre compétitrices et avec les habitants. En effet, chaque équipe part de France le coffre plein de vêtements, de jouets, de matériel divers et utile, le tout étant collecté avant le départ ; l’organisation prévoit aussi une caravane médicale, une collecte d’argent et accompagne des projets locaux. Valérie raconte, qu’à la suite d’une casse d’amortisseur et en attendant l’assistance dans le désert, elle voit arriver une dame et une petite fille sur un âne. Malgré les barrières de la langue, le contact passe et l’attente devient un très fort souvenir.

Valérie a encore des choses à découvrir avec ce rallye, alors elle repart du 17 au 31 mars … et nous avec elle ;  nous allons la suivre dans sa préparation et voir comment on devient une aventurière !

Pour plus d’information sur la rallye 2011 et  ressentir l’ambiance, le blog de l’équipage de Valérie – Esprit de gazelles.

Site officiel du Rallye :  Rallye Aïcha des Gazelles.

The following two tabs change content below.
Avatar

François

Boulonnais depuis quelques années, et qui aime découvrir la ville et faire partager ses trouvailles !