Le coaching est en plein essor et l’e-bb. a déjà rencontré plusieurs professionnels compétents pour connaître leurs propositions et leurs méthodes de travail. Coppélia Mille exerce aussi cette spécialité et l’e-bb l’a interviewée pour découvrir son offre.

Coppélia Mille - DR

Coppélia Mille – DR

e-bb.Comment avez vous décidé de créer « Il était une voie », votre cabinet de coaching, dont l’une des activités, à laquelle nous consacrons cette interview, concerne le coaching d’orientation ?
Coppélia Mille.– Après avoir travaillé, pendant quinze ans, en entreprise, dans le marketing, plus précisément dans le secteur du marketing digital, et être devenue également mère de famille, j’ai désiré retrouver toutes les valeurs d’utilité, de service à autrui dans ma vie professionnelle. J’avais envie également de travailler avec des adolescents ou de jeunes adultes.
J’ai réfléchi d’abord à passer le concours d’instituteur/trice ou à devenir enseignante. Puis peu à peu, j’ai nourri ce projet de coaching scolaire ; une rapide étude marketing m’a prouvé en effet qu’il y avait un réel besoin dans ce domaine.

 

 

Le coaching scolaire comme spécialité

 

J’ai donc fait une année de formation de coach reconnu par l’État, pour obtenir une certification homologuée et je me suis spécialisée dans le coaching scolaire.

e-bb. Comment s’est monté votre cabinet ?
Coppélia Mille.- Je l’ai démarré il y a à peu près deux ans, après avoir construit mon offre et ma méthodologie. Ma formation en marketing digital m’a permis également de faire un site web et un blog sur lequel je publie à peu près tous les mois, des articles. J’utilise également Skype.

e-bb.-  Qu’apportez vous de plus qu’une conseillère d’orientation

Coppélia Mille.– Je ne pense pas d’abord en terme d’orientation ou de filière mais en terme de métier. Le choix de la filière est bien sûr important mais il intervient en dernière étape.
J’ai une ligne directrice claire : « le choix de métier » et plusieurs cibles possibles : on peut faire appel à moi quand on est lycéen, en première ou terminale, pour l’orientation initiale, ou quand on est étudiant ayant fait un premier choix dont on n’est pas très sûr, et même en tant qu’adulte en reconversion professionnelle, face à un nouveau choix de carrière.

 

Une méthodologie sur mesure

 

e-bb.-Pouvez vous nous décrire votre méthodologie d’intervention ?

Coppélia Mille.– Elle consiste en cinq étapes après un rendez vous préalable. Quand il s’agit d’un jeune, je vois en effet la famille et je demande aux uns et aux autres leurs attentes. Si celles des parents et des enfants sont en opposition, je précise que je travaille pour le jeune. Mais les parents qui offrent à leur enfant cette possibilité de réfléchir sur son avenir, sont en général ouverts. Et cela ne pose pas de problème.
Ensuite je vois le jeune lors de cinq séances d’une heure. Il s’agit de cinq étapes où nous allons partir de l’exploration de son environnement, de sa conception de la réussite en général et de la façon dont il se projette dans l’avenir.
Puis nous passons à une séance destinée à ce qu’il se connaisse mieux, avec ses atouts et ses valeurs.
L’étape suivante est consacrée à explorer toutes les possibilités d’orientation. Je m’appuie pour cela, sur des techniques d’ouverture et un test.
Puis vient l’étape du choix, grâce à des outils d’aide à la décision, qui permettent de conclure sur la dernière séance, celle logode l’élaboration de la stratégie et du plan d’action.
Séance également de restitution d’une synthèse de 4 à 5 pages qui fait le bilan du coaching.
e-bb. Vous arrive-t-il de proposer une ou des séances supplémentaires ?
Coppélia Mille.– Oui car le coaching doit s’adapter à l’humain et je fais du sur-mesure. J’assure donc obligatoirement un suivi.
e-bb.Si l’on désire vous contacter, que faut-il faire ?
Coppélia Mille.- Il suffit de se rendre sur mon site : http://iletaitunevoie-coaching.fr/ et de me contacter.