Mélanie Abraham mène une double vie.
Boulonnaise de longue date et très attachée à sa ville de résidence,  elle entretient  néanmoins une relation suivie avec le pays qui l’a vue naître dans le granit rose des Côtes d’Armor.
De ces deux histoires d’amour sont nés plein de jolis tableaux qui éclairent de leurs vives couleurs les murs de la permanence de la mairie de quartier Les Menus-Jean-Baptiste Clément, rue de Paris jusqu’au 23 décembre
Des fleurs, jolis bouquets déclinés dans des styles différents,  et des marines évidemment,  c’est le thème retenu pour cette exposition qui a  les honneurs de la permanence de quartier dont elle vous ouvre elle-même la porte avec un grand sourire.

Ile Seguin-miniature-40 heures de travail avec un pinceau de 4 poils

Ile Seguin-miniature-40 heures de travail avec un pinceau de 4 poils

Et trois petits tableaux aux sujets typiquement boulonnais :  l’Ile Seguin, le square Léon Blum dont la facture n’est pas sans évoquer  celle d’Elie Lascaux, exposé  il n’y a pas si longtemps au Musée des Années 3O

La peinture, c’est  le « havre de paix » de Mélanie depuis 1983 . Après différents stages d’arts plastiques  à Boulogne et 3 ans aux Beaux-Arts de la ville de Paris  elle  travaille avec le même bonheur huiles, acryliques, gouaches et pastels et participe régulièrement au salon d’Automne du Centre Culturel Georges Gorse.

Mélanie Abraham et Béatrice Belliard maire territorial

Mélanie Abraham et Béatrice Belliard maire territorial

A Ploumanach son lieu de villégiature estival, « Chaque fois que j’ expose, c’est un évènement dont parle  toute la presse locale,  et on en profite pour se retrouver  et prendre des nouvelles de toute la famille, à la mode de Bretagne ! » dit cette super-tatie aux trente-deux petits neveux …qui songe à prendre la route prochainement  avec les gens du voyage d’un cirque familial  : Mélanie  Abraham tient le thème de sa prochaine exposition .