Les élus d’Ile-de-France sur la scène de la Seine Musicale

C’est à la Seine Musicale que se déroulait hier le nouvel acte de résistance des élus des départements de la région Ile-de-France, farouchement opposés au projet gouvernemental de fusion des départements de petite couronne .
Un millier d’élus de toute sensibilités politiques, ruban tricolores en évidence, accompagnés de chefs d’entreprises et de responsables d’associations ont assisté à deux tables rondes , l’une sur la solidarité, l’autre sur l’investissement, donnant la parole en priorité à des acteurs de la société civile qui soulignèrent  le rôle majeur du Département dans ces domaines.

Patrick Devedjian entourés des élus départementaux d’Ile de France

« Est-ce que ça ne fonctionne pas mieux que l’Etat, qui nous donne tant de leçons ? » a fustigé Patrick Devedjian l’hôte de la soirée sous les yeux du Président du Sénat Gérard Larcher venu soutenir l’évènement. Le Président du Cd92 a ensuite rappelé que « 500 maires de la banlieue ont signé notre engagement » pour une métropole avec les départements. « Ils représentent plus de 5 millions d’habitants ».

Dominique Bussereau Président des départements de France devant les élus et Gérard Larcher président du Sénat

Dominique Bussereau, Président de l’Assemblée des départements de France, également présent a critiqué la méthode : « sans demander leur avis aux élus ». « La vie, du jour au soir sans les départements, serait quelque chose d’impossible », a-t’ il conclu .
Présente dans un message vidéo Valérie Pécresse Présidente de la Région Ile-de-France a martelé « Nous ne voulons pas d’une métropole riquiqui, à l’échelle de Paris et de la petite couronne. La bonne échelle, c’est celle de l’Ile-de-France »,
A l’invitation de Patrick Devedjian tous les élus sont ensuite montés sur scène dans un mouvement spectaculaire et se sont donnés rendez-vous le 7 février pour une grande mobilisation : Une journée sans départements,  au cours de laquelle les services seront partiellement fermés et des manifestations des agents organisées devant leurs préfectures respectives.