Vendredi 1er juin, l’association des locataires Marcel Bontemps, une résidence toute neuve du Trapèze, organise sa deuxième fête des voisins. Rencontre avec le président, Mohamed Saadi.

Qui ne connaît pas la fête des voisins ? Lancé en 1999 dans un quartier de Paris, l’événement a pris une envergure nationale sous l’impulsion de l’association des maires de France. Chaque année, à la fin du mois de mai, on se retrouve entre voisins, d’un même immeuble ou d’un même quartier, pour faire la fête ensemble.

A Boulogne-Billancourt, la mairie met à disposition tables et chaises à qui en demande pour prendre part à l’événement.

Mai 2011 : la cour de la résidence Marcel Bontemps en fête !

Mai 2011 : la cour de la résidence Marcel Bontemps en fête !

Dans un quartier comme le Trapèze, où des immeubles sortent de terre régulièrement, où de nouveaux arrivants s’installent tout au long de l’année sans parfois connaître rien de la ville, où les commerces ouvrent un beau matin après avoir été espérés de longs mois, la fête des voisins joue un rôle particulièrement important.

L’association des locataires ADL Bontemps, qui promeut le mieux vivre ensemble, l’a bien compris : dès l’an dernier, deux mois à peine après sa création, les habitants de ces deux immeubles tout neufs ont eu à cœur d’organiser une fête au pied de la résidence. « Les 200 habitants sont d’origines très diverses, explique Mohamed Saadi, le président, et nous avons décidé d’en jouer : chacun a apporté une spécialité pour le buffet, qui proposait des plats français, colombiens, africains, hongrois… Tout le monde avait répondu présent ! »

Plus fort encore, la musique et la bonne ambiance avaient attiré des voisins de tout le quartier, ce qui a donné l’idée au bureau d’élargir la fête cette année : « Nous attendons des participants d’une dizaine d’immeubles, rue Marcel Bontemps, allée Robert Doisneau et cours de l’Ile Seguin. Nous avons obtenu l’autorisation de nous installer près de l’école Doisneau, sur un espace piétonnier sûr, central et convivial » explique Mohamed. Et le président veut faire mieux encore : en enfant de Boulogne Billancourt, il souhaite établir des ponts entre le nouveau quartier et le quartier du Pont de Sèvres. « Nous vivons dans un nouveau quartier superbe, mais il faut garder l’idée que l’on appartient à un ensemble » dit-il. La fête des voisins ainsi élargie a pour but d’ouvrir les deux quartiers l’un sur l’autre et de favoriser la mixité entre anciens et nouveaux habitants comme entre les générations.

Mohamed Saadi, président de l'ADL Bontemps

Mohamed Saadi, président de l’ADL Bontemps

Concrètement, l’association a fait le tour des commerçants du Trapèze et du Pont de Sèvres pour alimenter en lots la tombola de la fête : « On a fait deux tours, et les commerçants jouent le jeu : Green Day, Doddy’s et Moa offrent des consommations, Les Domaines qui montent un magnum, la librairie du Pont de Sèvres des bons d’achat, le maraîcher Au plaisir des fruits un panier garni… On compte aussi sur Eurasie Store, Florophylle, Parasens, le Carrefour Market et le Magasin Libre-accès. » Un gros succès pour un beau travail, mené d’arrache-pied par le bureau : « Je répète que l’ADL n’a pas un secrétaire général, mais un secrétaire génial ! » rit Mohamed.

Un secrétaire génial, et un président apprécié très engagé dans les activités associatives : agent au service de la Jeunesse de Boulogne-Billancourt, Mohamed Saadi est également délégué de parents d’élèves à l’école Robert Doisneau. « Mon aîné entre en CP, et nous plébiscitons l’école bilangue : c’est ludique, pédagogique et utile, une vraie réussite » témoigne-t-il. A la rentrée, l’école ouvrira enfin toutes ses classes, une lutte de longue haleine pour les parents et la communauté scolaire.

Pour lui, tout ceci procède de la même logique : renforcer la proximité, aussi bien entre voisins qu’entre parents, améliorer les rapports humains, assurer l’intégration des nouveaux venus (l’ADL organise un comité d’accueil pour les nouveaux locataires), et faire du Trapèze un quartier à part entière de Boulogne Billancourt.

Un bureau motivé et des habitants heureux de se connaître et de découvrir la richesse du quartier, telle est la recette de l’ADL. La soirée promet d’être belle : outre la tombola et le buffet aux mille saveurs, l’ADL a prévu des animations pour les enfants pendant que les parents danseront à la musique d’un DJ.

Avec votre spécialité culinaire entre les mains, vous êtes tous cordialement attendus !