A l’issue des trois semaines de consultation, c’est le projet n°2 qui a été retenu par les Boulonnais.

Peu après 19h ce soir, le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, a proclamé, en présence de Jean Nouvel, les résultats de la consultation sur l’aménagement de l’île Seguin.
Au total, ce sont 17 547 personnes qui auront exprimé leur choix, répartis sur trois modes de scrutin :
– 8 768 votes par courrier
– 6 266 votes par Internet
– 2 513 votes manuels

Le "projet 2" avec une seule tour, vainqueur de la consultation

Le projet n°2, qui prévoit une densité de 252 000m² avec une tour, est arrivé en tête avec 40,1 % des suffrages exprimés. « Ce projet est arrivé en tête sur les trois modes de scrutin, ce qui signifie que c’est le projet choisi par toutes les catégories de Boulonnais » s’est réjoui le maire. C’est aussi le projet sur lequel la SAEM fondait son activité pour cette année, ce qui tombe sans doute plutôt bien.
Le projet n°1, le plus dense et qui comprenait 4 tours, a réuni 25,17 % des suffrages, tandis que le projet n°3, plus uniforme sur la hauteur mais moins dense, totalise 31,06 % des suffrages. 555 personnes, soit 3,16 % des votants, ont trouvé le moyen de voter nul en dépit des modalités de la consultation, qui excluaient le vote blanc : elles ont retourné une carte T rayée à l’huissier.

« Aux anges, » comme il l’annonçait au Parisien dès hier, Pierre-Christophe Baguet a souligné que cette participation correspondait à la moitié de la participation aux élections municipales de 2001 et 2008, soit un peu plus de 25 % du collège électoral. Se félicitant de ce « grand succès pour la démocratie, » le maire a remercié les services municipaux pour leur efficacité, les membres des bureaux de vote pour leur disponibilité, Jean Nouvel « pour avoir proposé 3 projets bien différents, ce qui a sûrement aidé à une telle mobilisation, » et l’huissier, maître Bichon, qui a veillé au bon déroulement de la consultation et a laissé le maire annoncer les résultats. « C’est un triomphe de la démocratie, » a-t-il conclu, avant d’ajouter qu’il n’y avait plus qu’à appliquer le projet retenu, pour sortir l’île de 20 ans d’enlisement.
Si les présents étaient plutôt enthousiastes, quelques voix discordantes se sont fait entendre, rapportant des incidents dans les bureaux (électeur expulsé après s’être rendu compte une fois l’urne ouverte qu’il ne pouvait voter blanc, doubles votes…) et demeurant critiques sur l’organisation du scrutin.

Premières réactions officielles portées à la connaissance de l’e-bb (dimanche 21h30)  :
Val de Seine Vert, membre du collectif qui a déposé l’un des cinq recours contentieux, « la consultation menée par la mairie de Boulogne-Billancourt ne peut satisfaire que le maire de Boulogne-Billancourt. » « Comment consulter une population en 3 semaines alors qu’il faut plusieurs mois pour mener une enquête publique équilibrée ? » s’interroge l’association, qui appelle le maire à revenir au PLU de 2004, ou bien à « procéder à un véritable référendum citoyen avec un véritable choix afin d’effacer cette consultation orientée. »
Pour la section locale d’EELV, la participation des Boulonnais était motivée par la volonté de « exprimer leur ras-le-bol face à l’impossibilité de sortir un projet d’aménagement cohérent de l’île Seguin. » « La consultation a exprimé une tendance mais elle ne résout rien » estime le parti, qui annonce attendre désormais l’élection municipale « pour que la question soit réellement tranchée. »
Pour le collectif des riverains de l’île Seguin, « Les résultats sont sans appel, avec une victoire massive de l’abstention. (…) Cette abstention massive, alliée à des modalités particulièrement douteuses, ôtent à ce vote toute valeur. »

En toute logique, et alors que les recours contentieux sont maintenus auprès du tribunal administratif, on attend à présent une nouvelle délibération qui annulerait celle de juin 2011 portant la constructibilité de l’île à 310 000m². Rendez-vous au conseil municipal de février 2013 ?