Midi ce dimanche à l’Hôtel de Ville, qui accueille les électeurs de 7 bureaux de vote. Devant les vastes panneaux représentant les 3 projets d’aménagement de l’île Seguin, les visiteurs échangent leurs impressions.

L'espace de présentation des projets à l'Hôtel de Ville

Un premier Monsieur est excédé : « Je me suis déplacé parce que je suis concerné par ce vote, mais j’ai l’impression d’être pris au piège : aucun projet ne me convient, mais si je ne vote pas, il sera mené tout de même, et si je vote, je vote à contre-coeur » explique-t-il. Sa principale critique porte sur le plan pratique : « Prenons la densité moindre, à 232 000m² ; à raison d’une personne pour 10m² on aura plus de 20 000 personnes sur l’île. Comment a-t-on pensé l’accès, l’engorgement des petites rues, le stationnement, la circulation ? » Personne, ajoute-t-il, n’a pris la peine de répondre à ces questions. On lui rappelle que ces remarques ont été recueillies par le commissaire-enquêteur, qui n’en a pas moins rendu un avis favorable, mais cela ne change rien : ce monsieur s’est déplacé, mais tout bien réfléchi, il ne votera pas. « En revanche, je serai exigeant sur le résultat. Je veux connaître en détail le taux de participation, si le ratio est ridicule, ce vote n’aura pas de valeur » estime-t-il.
A sa suite, un autre se dispose à s’abstenir, parce qu’aucun projet ne lui convient. Il était venu voir les maquettes, ignorant qu’il n’y en avait pas, ce qui le conforte dans sa décision.

D’autres Boulonnais sont beaucoup plus positifs, tel ce monsieur qui s’en revient de l’isoloir : « C’est très bien de demander leur avis aux habitants, et normalement, j’espère que la Ville suivra l’avis majoritaire. » Lui a tout de suite identifié le projet qui lui convenait et a voté sans hésitation, bien qu’il préférât le projet de Jean-Pierre Fourcade : « Il y avait moins de bureaux et plus d’espaces verts, mais le choix actuel me satisfait tout de même » explique-t-il.
A sa suite, une dame enchantée se dirige vers le bureau de vote : « C’est une initiative parfaite, très démocratique, je l’approuve » déclare-t-elle. Elle a mis plus de temps à faire son choix mais elle a trouvé le projet qui lui convenait, « celui qui profitera le mieux aux habitants de Boulogne-Billancourt » annonce-t-elle.
Les panneaux reprennent les documents envoyés par courrier à tous les électeurs Près des panneaux, un monsieur développe les arguments qui l’ont amené à opter pour le projet n°2 : « Les personnes qui viennent de partir sont obnubilées par la tour et préfèrent pour cette raison le projet 3, mais si on regarde bien le cube de la pointe amont, c’est rien moins qu’une petite tour sans aucun charme » estime-t-il. Le projet n°2, d’après lui, est « très dégagé et très beau, avec une silhouette pleine de sens, de cette tour en bout d’île qui évoque la cheminée d’un paquebot, jusqu’au dôme près de la pointe avale qui s’annonce superbe. Le jardin sous verrière me séduit également beaucoup. » Comme toutes les personnes interrogées ce matin-là, il ne s’est rendu à aucune réunion publique. « Mais je me suis renseigné sur Internet » précise-t-il.
Son discours enjoué n’aura pas convaincu cette maman et son fils, « très intéressés par l’architecture » et très perplexes face aux trois projets présentés : « C’est trop flou, nous sommes venus pour tenter d’y voir clair mais en vain, ces projets ne nous plaisent pas » concluent-ils, avant de s’en retourner sans avoir voté.

D’après le président du bureau de vote, à midi, 106 électeurs s’étaient déplacés, sur 7 913 inscrits. Ce faible chiffre est toutefois à relativiser, puisque les personnes ayant voté par correspondance n’ont pas été déduites du nombre d’inscrits. Les bureaux restent ouverts jusqu’à 18h.
Résultat définitif ce soir !

EDIT 15h00  : de source bien informée, 10 600 bulletins par correspondance auraient été retournés.