Les riverains affichent leur désapprobation au balcon !

La mobilisation des riverains, des parents d’élèves et d’une partie des élus de Boulogne Billancourt et du XVIème arrondissement de Paris n’y aura rien fait. En début de semaine, le stade Jean Bouin, lieu des exploits du Stade Français et centre d’athlétisme des écoliers et lycéens des environs, a été démoli, en vue d’en construire un plus grand, plus haut, plus beau… au grand dam des habitants qui redoutent des nuisances décuplées.

« Ils ne passeront pas ! » avait claironné Claude Goasguen, le maire du XVIème arrondissement, lors d’une impressionnante manifestation de défense du stade l’an dernier. Les bulldozers sont cependant passés et bien passés. Un point pour Max Guazzini, le président du Stade Français, et pour le maire de Paris Bertrand Delanoë. On voit mal comment leurs adversaires pourront reprendre l’avantage lors de la seconde mi-temps, en dépit des recours déposés contre le permis de construire délivré par le Conseil Municipal de Paris.

En attendant, passants, profitez-en : il paraît que la lumière du petit jour sur l’immeuble Le Corbusier de la rue Nungesser et Coli est incomparable…

Le stade Jean Bouin en 2009. Au fond, on aperçoit le lycée Lafontaine