Le Centre National du Jeu de Boulogne-Billancourt possède un patrimoine de jeux de société d’importance mondiale constitué au cours de ces trente dernières années. Cette collection couvre une période qui va de 1855 à nos jours et reflète  la perception populaire d’une époque, de sa culture et de ses préoccupations.

En attendant l’ouverture – prévue en 2011 sur les terrains Renault – du bâtiment du CNJ, et l’ouverture au public du Conservatoire du Jeu, l’e-bb vous propose  de découvrir au fil des jours quelques pépites de ce trésor boulonnais :

LE FESTIVAL DE CANNES
Editeur : Capiepa
Auteur : Jean-René Vernes
Année : 1959

En 1959, des changements majeurs transforment le monde du cinéma. Le ministère des Affaires Culturelles vient d’être créé. Il intègre désormais le cinéma qui ne relève plus du ministère de l’Industrie et du Commerce. C’est aussi le moment où, lors du 12e festival de Cannes, François Truffaut obtient le prix de la mise en scène avec « Les quatre cents coups », marquant la première reconnaissance officielle de la nouvelle vague : désormais l’esthétique cinématographique « nouvelle » place le réalisateur au centre de l’acte créatif.
Dans ce jeu, le joueur, devenu metteur en scène, doit rassembler les éléments indispensables pour obtenir le grand prix du jury. Ce jeu d’enchères et de bluff comporte un jeu de cartes avec les photos des grandes vedettes de l’époque. Les auteurs précisent que trois ans ont été nécessaires pour l’élaboration de la règle. Une feuille volante, fournie avec les règles de jeu, présente le palmarès du festival de 1959 comme la victoire du cinéma français, avec François Truffaut et le jeune Jean-Pierre Léaud en photo.