Mardi soir, les Boulonnais étaient invités au lancement en avant-première de Kawaa, une plateforme conçue pour vous permettre d’aller à la rencontre des autres.

En présence du maire, Pierre-Christophe Baguet, et de ses élus Marie-Laure Godin, Jean-Claude Marquez, Pierre Deniziot et Emmanuel Bavière, Kawaa a été officiellement lancé chez Kw∂rk mardi soir à Boulogne.

Un facilitateur de rencontres

Testé depuis plusieurs mois avec déjà plus de 250 rencontres à son actif, Kawaa a un objectif simple : permettre aux gens de se rencontrer au fil de leurs affinités et préoccupations, et partager projets et activités. « Aujourd’hui, on est de plus en plus proches géographiquement, mais de plus en plus éloignés humainement » décrit Kevin André, le fondateur. Kawaa a été conçu pour répondre à ce besoin : « Comment faire pour bien vivre ensemble, être bien les uns avec les autres ? »

Kawaa

Présentation de Kawaa chez Kwerk

La plateforme Kawaa permet à tout un chacun de s’inscrire et de rencontrer, autour d’un café, des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt. Sur Kawaa, on peut gratuitement personnaliser sa page, rechercher des groupes déjà constitués et organiser ses propres événements, pour aboutir à des rencontres réelles.
Trois paramètres pour ce faire : une recherche par groupe, par rencontres pour s’agréger à un événement programmé ou par lieu, en tapant par exemple Boulogne… Ainsi, si vous aimez les haïkaï ou le rugby, si vous avez envie de confronter votre expérience de jeunes parents ou de parents abandonnés, ou si même l’idée seule d’approcher de près les membres du groupe Upcycly vous stimule, inscrivez-vous à la rencontre « Rugby à la folie » pour regarder les matches ensemble, ou « Le syndrome du nid vide, » depuis le départ des enfants, ou créez vos propres groupes autour de thématiques qui vous sont chères.
Et pour ceux qui ont peur de se lancer, Kawaa propose aussi des tutos pour organiser des rencontres, et une liste de lieux « kawaa-friendly » pour commencer.

Kawaa à Boulogne, un retour aux sources

Accueillis par le jeune fondateur de Kw∂rk, les créateurs de Kawaa n’avaient pas choisi Boulogne au hasard. C’est dans notre ville que le concept a été testé, d’abord sous le nom Le temps d’un café, avec une opération originale, soutenue par la Ville : organiser des rencontres éclairs entre de parfaits inconnus, durant toute une après-midi.

Kawaa

Kevin André, Pierre-Christophe Baguet et Corinne Dardelet

« L’expérience a été très concluante, » raconte Corinne Dardelet, chargée du développement du réseau. « Des gens de générations différentes, d’univers totalement différents, ont commencé à discuter, à se trouver des points communs, et ont finalement passé un super bon moment ! »
C’est à Boulogne que Kawaa a donc trouvé ses premiers soutiens, parmi des habitants comme Sophie, qui ont organisé plusieurs rencontres, mais aussi auprès du maire. « Quand on vous a rencontré, Monsieur le maire, vous nous avez répondu ‘Pourquoi pas ? On n’a qu’à tester.’ Merci d’avoir eu ce réflexe entrepreneurial de tester, là où d’autres auraient trouvé toutes les bonnes raisons de ne pas faire ! » a salué Kevin André. Et Pierre-Christophe Baguet a confirmé, se félicitant de ce projet qui « allie la modernité avec la chaleur humaine. Par les temps qui courent, on en a besoin, et c’est bien conforme à l’esprit de Boulogne-Billancourt et de ses habitants ouverts et généreux. »

Mise en pratique…

Kawaa

Les visiteurs, dont Jean-Claude Marquez, se prêtent au jeu de la rencontre inattendue

Le soir-même, les visiteurs présents ont été invités à une mise en pratique. Dans un joyeux chahut, des groupes se sont formés par avatars, avant d’engager la discussion. A deux, trois, quatre, six, en s’appuyant ou non sur le panel de questions très ouvertes préparées par l’équipe, les groupes se sont rapidement animés dans le bel espace de Kw∂rk. Adossés à des ouvrages en cyrillique, assis en cercle un peu partout ou bien debout, ça a parlé restaurants, architecture, circulation douce, évolution de la ville… Et on est reparti avec une idée de Kawaa, pour que les Boulonnais du Nord viennent découvrir le nouveau Sud, et vice versa !

Kawaa, ça ressemble à ça.
Prochain Kawaa à Boulogne : mardi 15 décembre à 18h30 au Palace, autour du syndrome du Nid vide..