A faire mentir l’enquête Corse ! Le sujet ne s’invite pas qu’au journal de 20h. Voici l’accord définitif sur cette destination : son sable, sa table. Et justement quand les témoins se mettent à table c’est parce que la charcuterie possède autant de caractère que ses habitants. Alors si les Caraïbes, brusquement sont à deux heures d’avion, pour nous faire patienter avant nos prochaines vacances, à Boulogne la Corse nous envoie un Ange.

L'Epicurianu, tous les jours de marché

Sur ce marché, que décidément je ne quitte plus et pour lequel je me passionne, Ange Solinas vous accueille avec une gentillesse extrême, son fils et ses produits. Tous vos souvenirs de vacances sont là, à Boulogne, n’allez pas chercher plus loin.
Novembre, c’était le retour de la grande saucisse. La Figatellu, prononcez fillatalle, association de maigre de porc et de foie. Cette saucisse s’apprécie fraîche au poelon, sèche pour la dégustation. Ca promet d’être la nuit des longs couteaux encore cette affaire-là.

milkshake énergisant, avec la farine de châtaigne

Un peu concerné par le sport, j’aime à vous distiller des trucs qui fonctionnent, comme chacun sait. Si je n’ai pas mon carburant le matin le starter n’est pas complet et en même temps, manger en tombant du lit, bof ! Parmi les solutions nutritionnelles, il en est une. La farine de châtaigne. Je vous défie de l’acheter ailleurs ou alors, au double de sa valeur. Véritable source de sucres lents, sa digestibilité est record et son effet prolongé. En shaker, avec du lait ou de l’eau. 6,80€ les 500 grammes. Durer au tennis pourrait être à ce prix. Les joueurs apprécieront.

Mais l’hiver qui semble rester à la porte cette année, quoique… les frimas créent d’autres envies. Le réconfort dans l’assiette corse s’exprime aussi par une cuisine familiale plus consistante. Alors Ange Solinas, avec un bon sens sans égal, digne d’un traiteur, vous prend par la main de l’entrée au dessert dans sa visite de l’île de beauté. Inutile de faire le maquis pour trouver un plat de résistance. Saveurs et générosité sont inscrites dans les plats cuisinés proposés.

Sanglier aux myrthes, poulet aux champignons sauvages...

La boucle ne saurait être bouclée sans que l’emporte le produit fétiche de tout le bassin méditerranéen. J’ai nommé l’huile d’Olive de Balagne, issue d’oliviers plusieurs fois centenaires. Pour réactiver votre esprit de fourmis ou de vierge sage, vous pourrez aussi faire des provisions. A portée de main, vous renouvellerez avec autant de plaisir vos conserves par des terrines sans colorant, directement du producteur. Enfin il faut annoncer le triomphe fait au fromage de Brebis, en lice dans tous les nouveaux régimes. Ici les plus doux côtoient les plus caractériels et sans s’énerver CQFD ! Ce qui nous renvoie en début du texte. Définitivement, cette Corse a du caractère, ce n’est pas fait pour nous déplaire !

Si l’homme des lieux pense « vente en ligne » et « livraison », c’est pour répondre, à termes, aux nouvelles habitudes. Avouons en attendant qu’on est pas déchut d’être servit par un ange corse. Et comme il ne s’agit pas de vendre son âme, encore moins de sacrifier la relation client, le rendez-vous est maintenu à l’Épicurianu sur les deux marchés, Billancourt et Escudier, carte de fidélité à l’appui. Ce stand de produits de terroirs porte bien son nom, fines gueules et bon vivants se battent pour tenir le rang. Bon, on s’y croise bientôt ? A ce rythme je suis bien parti pour signer ma rubrique « Goût-Gueule« , qu’à cela ne tienne, La Roue Tourne©

The following two tabs change content below.
Avatar

La Roue Tourne©

Avatar

Derniers articles parLa Roue Tourne© (voir tous)