La Défense de Rodin
sur les marches de La Seine Musicale

« Nous sommes réunis en ce jour anniversaire du centenaire de la disparition de Rodin, dit Patrick Devedjian pour lui présenter les excuses du département des Hauts-de-Seine, pour avoir préféré au concours du département de la Seine en 1879, l’oeuvre de Barrias plus académique afin de symboliser la défense de Paris. Il a fallu cent ans pour rendre justice à Rodin, cette statue est magnifique, très belle et très forte poursuit le président des Hauts de Seine, et c’est Catherine Chevillot Directrice du Musée Rodin qui a trouvé l’endroit le plus lumineux pour son emplacement.
Cette statue représente une femme ailée, les bras levés et les poings serrés, sur laquelle s’adosse un guerrier mourant. Elle illustre aussi le courage des femmes et leur capacité de résistance. »

Patrick Devedjian et Catherine Chevillot viennent de dévoiler La Défense de Rodin

« C’est assez rare de nos jours d’inaugurer encore une statue de Rodin en France, se félicite Catherine Chevillot et c’est une grande source de satisfaction pour les Hauts-de-Seine et pour le musée Rodin détenteur des droits de l’artiste qui poursuit sa mission de développement de son oeuvre. »

Plaque commémorative de La Défense de Rodin

C’est le quatrième agrandissement au double de l’édition originale de bronze La Défense qui est réalisé depuis cette époque(les trois autres sont conservés au Musée Rodin, au musée d’art occidental de Tokyo et à la Vina Del Mar au Chili).
Il a été réalisé en 2017 par la Fonderie de Coubertin(Saint-Rémy-les-Chevreuse)
Son emplacement, situé tout près du Musée Rodin de Meudon est symbolique, même si le regard guerrier de la statue est farouchement tourné vers Boulogne.