laguinguette

Les habitants du quartier sud du Boulevard Jean Jaurès et autour du Pont de Billancourt  ont longtemps eu leurs habitudes au « Bistrot du Boucher », au début de la rue Yves Kermen, en partant du Pont  de Billancourt. Il avait été remplacé par un restaurant italien, de bonne qualité, mais probablement mal positionné en rapport qualité/prix. Depuis quelques semaines, ces vieux habitués et les nouveaux habitants du Trapèze, ont rapidement  trouvé ou retrouvé le chemin de cette excellente Guinguette, tenue par des jeunes gens souriants.

La terrasse était pleine le soir où nous y avons diné. Il est donc prudent de réserver. Accueil sympathique, service rapide et ambiance cordiale. La carte, plutôt de type brasserie, est assez courte, mais garantit la fraicheur des plats. Ah, retrouver la saveur tendre et croquante des frites maison coupées au couteau ! Il faisait si chaud, le soir de notre venue, que nous avons pris des tartares, bœuf et saumon, parfaitement coupés et assaisonnés. Promis, la prochaine fois on vous parlera des cuissons, excellent prétexte pour y retourner !

La carte des vins est courte, mais choisie dans ces appellations moins connues, mais qui font de réels efforts de qualité. Une explication simple et claire présente chaque vin. Ils ne sont pas pâtissiers et préfèrent, du moins dans un premier temps faire venir leurs desserts de chez d’excellents pâtissiers, tel ce cheese cake aux spéculos que ma femme a accepté, au prix d’un gros sacrifice, de me faire goûter.

Ah si ! une réserve, sans laquelle un critique gastronomique n’est pas pris au sérieux. La bière qu’on m’a servie n’était pas tout à fait assez fraiche. Il faut dire que ce soir-là les frigos étaient particulièrement sollicités.

La Guinguette

4 rue Yves Kermen   tel : 01 46 20 02 36

Entrées de 8 à 11 € , Plats de 14 à 18 €, en moyenne.

The following two tabs change content below.
Gilbert Veyret

Gilbert Veyret

Il pensait ne rester que peu de temps à Boulogne-Billancourt. Cela fait plus de 40 ans que ça dure. 5 de ses petits enfants y vivent. Il commence donc vraiment à se sentir Boulonnais et à en connaître les contours ! Mais il aime aussi en sortir (Bordeaux, en arrière plan)