Un rédacteur de l’e-bb s’est rendu à la journée de la mobilité cet après-midi. Comme l’an dernier, cet événement qui s’inscrit dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, peine à trouver son public.

le boulevard désert

Visite du boulevard Jean Jaurès et de la Grand’Place ce samedi vers 14h30.
Le moins que l’on puisse dire : pas grand monde ! On imagine que les Boulonnais profitent des journées du Patrimoine, la date n’était peut-être pas judicieuse pour superposer à un événement à succès une manifestation plus confidentielle, quoique bien en vue au centre-ville.
Comme en Europe la semaine se déroule du 16 au 22 septembre, si Boulogne tient absolument à compter parmi les 2 000 villes participantes, pourquoi ne pas imaginer, l’an prochain, de décaler la journée d’un week-end ? Ça éviterait l’expérience un peu morne d’aujourd’hui.

Qu’on en juge.

... et transport individuel

Sur le boulevard, les véhicules automobiles occupent le terrain :

La RATP et La Poste expliquent leurs efforts pour l’environnement, tandis que les automobiles s’alignent sur le boulevard réservé aux piétons : les automobiles Toyota capitalisent hybrides et ajoutent Yaris « fait en France ».
Elles sont cette année rejointes par Peugeot et Renault, qui montrent leurs développements électriques et surtout les véhicules à faible consommation.

La semaine de la mobilité doit consommer moins, même en voiture individuelle.

Transport en commun...

Sur la Grand Place, un stand explique aux motards protection et moindre vitesse, sous l’égide du Conseil Général. Des casques, des combinaisons rembourrées et… une colonne vertébrale avec toutes ses vertèbres sont présentés sous la tente. C’est assez statique.

Devant les cinémas, un circuit de petites voitures pour enfants, à l’arrêt lors de notre visite.

Le mouvement européen fait le plein

Et un grand stand de l’Europe et du Mouvement Européen, qui explique sans cesse tout ce que l’Europe nous apporte. Dans la semaine de la mobilité, je me prends à rêver d’une Europe active, dynamique…
Des « fiches pays » mettent de la couleur sur la rampe de parking. Fixées à l’extérieur, elles rappellent aux Boulonnais qui sont les 27.

Quelques tentes parsemées sur le boulevard, GPSO et les économies d’énergie, la mission handicap, Max Havelaar… comme autant d’oasis, peu fréquentées, perdues dans un désert.

Le Centre National du Jeu est là, avec un gros succès et des joueurs de tous âges. Pas de doute, ils sont mobiles !

Enfin, devant la Brasserie du Palace (ou s’agit-il d’une extension ?), un stand de vins et pâtés guette le chaland. Ce doit être un moteur de mobilité.

Je passe sur les vélos alternatifs, forcément alternatifs ( !) et sur les clowns qui doivent créer le spectacle de rue.

Les vins et les pâtés ne volent pas comme chez Rousseau, leur mobilité doit être ailleurs

La journée de la mobilité à Boulogne est la déclinaison locale de la Semaine européenne de la mobilité, dont l’objectif est le suivant : « encourager les citoyens à prendre les transports en commun et à pratiquer le vélo et la marche à pied, et inciter les villes à se doter des infrastructures nécessaires à ces pratiques. » (source : le site international de l’événement).

A Boulogne Billancourt, franchement, je n’ai pas distingué ni perçu l’objectif, ni la démonstration. Allez, encore quelques efforts pour l’année prochaine !

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?