Les écoliers qui remontent l’avenue Victor Hugo cartable au dos ne peuvent plus l’ignorer, c’est la rentrée.

tartines, brioches et chocolat consolent la rentrée selon la maison Virtel

Chaque année, la maison Virtel le leur rappelle en douceur, au moyen d’un vitrine évocatrice. Réfléchissons un peu : la rentrée des classes, c’est vrai, rime avec cahiers à carreaux et interrogations au tableau, avec le retour de la pluie, mais pourquoi bouder son plaisir ? C’est aussi le retour des copains et des récréations, des tartines beurrées sur fond de chocolat chaud, des viennoiseries de la sortie et, quand on s’est bien débrouillé, des irrésistibles bonbons à la gélatine. Ces derniers, comme les petits pains, flottent ces jours-ci dans des bulles à l’entrée de la boulangerie, entre le parapluie et la corde à sauter.

Alors, Messieurs les enfants, croyez m’en : devenu grand, on regrette ces rentrées, les marronniers des cours de récréation et les emplois du temps bien réglés, et c’est alors avec une petite émotion que l’on passe devant cette vitrine qui nous rappelle tant de choses…

Et puis l’année continue, et la boulangerie – où l’on trouve une excellente excellente baguette au levain – l’accompagne : Noël, l’hiver et le ski, le printemps et les œufs de Pâques, le tournoi de Roland Garros (quartier oblige), les coquillages et les crustacés, se succèdent en vitrine pour marquer les moments forts de l’année scolaire. Le cas échéant, des événements ponctuels ont également les honneurs, comme la Saint-Valentin. « Et la Coupe du monde ? », demande la rédactrice : « Non ! » répondent en chœur les deux charmantes dames qui vous accueillent tout au long de la semaine, avant d’expliquer en riant : « On ne l’a pas fait parce qu’on a tout de suite vu qu’on allait perdre ! »