Résidence Jules Guesde Cr A carbonnet

Résidence Jules Guesde Cr A carbonnet

 Si Boulogne-Billancourt manque de logements sociaux (actuellement à peu près 6400 demandes sont en attente dans la deuxième ville d’Ile de France), on ne peut que saluer la récente inauguration de la Résidence Jules Guesde dont les 18 appartements répondent à tous les critères exigés de mixité sociale et de normes environnementales.

Situé place Jules Guesde, célèbre lieu de mémoire de l’histoire ouvrière de Boulogne-Billancourt, cet immeuble sis à l’angle des rues de Meudon et Nationale, à proximité immédiate des anciens terrains Renault dont les portes des usines font partie du patrimoine de la ville constitue une opération équilibrée à l’échelle du quartier, en plein cœur de ville et néanmoins en retrait de l’agitation du centre-ville.

La Résidence comprend 18 logements sociaux sur six étages, allant du 2 aux 4 pièces, et permet  l’insertion de familles de catégories différentes : 2 appartements PLAI, 7 PLS et 9 PLUS. Ce bâtiment est complété par une surface commerciale de 136 m², qui accueille maintenant en rez-de-chaussée un boulanger Meilleur ouvrier de France, Thierry Meunier.

Débutée en janvier 2011, la résidence  Jules-Guesde a été livrée en octobre 2012 dans un parfait respect des délais en obtenant un label Très Haute Performance Énergétique 2005 (THPE) et une certification « Habitat et Environnement ». La production d’eau chaude sanitaire est assurée par huit panneaux solaires à hautes performances pour une surface totale d’environ 22 m², dimensionnés pour couvrir plus de 30 % des besoins. Raccordés via une station et un ballon solaires, ces panneaux permettent la distribution d’une eau déjà préchauffée par les capteurs sur toiture et redirigée vers les logements. Les panneaux solaires devraient apporter, en moyenne, 11 000 kWh d’énergie gratuite par an pour l’ensemble de l’opération.

Le coût de cette opération est de 3,4 millions d’euros.

Pour permettre aux bailleurs de pratiquer des loyers modérés, les collectivités versent une participation à la construction. Moyennant quoi, elles obtiennent des droits de réservation sur les différents logements, qui leur permettent d’intervenir dans le processus d’attribution. Dans le cas présent, les collectivités ont participé à hauteur de 20 % du coût total.

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine a soutenu ce projet à hauteur de 226 741 € sur son budget propre et à hauteur de 237 669 € dans le cadre de la délégation des aides à la pierre de l’Etat.

La Région Île-de-France a contribué financièrement pour 11 des 18 logements (PLUS et PLAI) à hauteur de 5 % du montant subventionnable soit 71 628 €. A souligner : bien que le logement social se trouve hors compétence obligatoire de la Région Ile de France, celle-ci a décidé de lui consacrer 1MD€ durant sa mandature actuelle.

La Ville de Boulogne-Billancourt apporte son concours à hauteur de 63 962€

Domaxis, qui a déjà réalisé plus de 200 logements sociaux à Boulogne-Billancourt, a, pour sa part, investi près de 600 000 € en fonds propres et souscrit des emprunts pour une valeur de plus de 2 millions d’euros.

 

cr A.Carbonnet

cr A.Carbonnet

Jean-Pierre Duport, Président de Domaxis, Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, Judith Shan, Conseillère Régionale d’Île-de-France et Pierre-Christophe Baguet, Maire de Boulogne-Billancourt et Président de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Seine Ouest, accompagnés de Marie-Laure Godin, Maire adjoint, Vice-Présidente du Conseil général et Ségolène Misoffe Maire-adjoint et Conseillère Régionale ont inauguré cette résidence en présence de ses tout nouveaux locataires.