Le Musée des années 30 à Boulogne-Billancourt met en scène une nouvelle -et magnifique- exposition, du 16 octobre 2019 au 10 février 2020 : L’Art Déco, un art de vivre : le paquebot Île de France.

 

 

Cette rétrospective retrace les nombreuses vies de ce paquebot symbole de raffinement et de luxe pendant les années folles. Mis en service par la Compagnie Générale Transatlantique en 1927 à Saint Nazaire après 29 mois de travaux, il représente le premier grand projet de navire de luxe français d’où ses surnoms de Plus beau seau à champagne du monde, Paris aristocratique ou encore Rue de la Paix de l’Atlantique. Il sera même doté pendant un an d’une rampe de lancement pour hydravion.

 

la plupart des artistes signataires ont participé à l’exposition Art Déco de 1925

 

Mais surtout il incarne un défi artistique, celui de l’Art Déco ; en effet, la plupart des artistes qui ont signé décoration et mobilier ont participé à l’exposition des Arts Déco de 1925, comme Lalique, Landowski, les Leleu ou Ruhlmann.

Les laques Dejean  Dunand
Cr. e-bb

Il connaît une seconde vie pendant la seconde guerre mondiale : tandis qu’une partie de l’équipage rejoint la France libre, le bateau est réquisitionné pour le transport des troupes et des rapatriés d’Indochine.
Il retrouve après la guerre sa vocation de navire marchand et participe à de nombreux sauvetages dont celui du Greenville en 53 et celui de L’Andrea Doria en 56, ce qui lui vaudra la croix de Chevalier du Mérite Maritime.

Le paquebot Ile de France démantelé après avoir participé à de nombreux sauvetages

 

Il connaît une dernière heure de gloire juste avant son démantèlement : la Metro Goldwyn Mayer le fait tourner dans un film, Panique à bord, histoire d’un naufrage, ce qui achève ce que les années ont commencé ; la société japonaise en charge de son démantèlement lui organise d’abord de véritables obsèques shintoïstes à Osaka.

Dernier voyage avant la fin
Cr e-bb

 

Rejoignons les 2500 passagers du paquebot Ile-de-France pour une visite des lieux …

 

Embarquons à bord de L’Île de France en suivant le parcours de l’exposition : d’abord la « passerelle » qui présente les stars ayant honoré de leur présence le célèbre paquebot, puis la salle des affiches et des maquettes, enfin les lieux reconstitués : salon de thé, grand salon, fumoir (sur deux étages), salle à manger (au centre pour des raisons de stabilité), le sundeck dédié au sport, les cabines et les suites et même les salles de jeu des enfants.

Serviette d’enfant
Cr. e-bb

Nous découvrirons au passage le mobilier de Ruhlmann, les couverts de Christofle, les laques de Jean Dunand ou les gouaches de Mathurin Méheut.

C’est tout le mérite de cette exposition d’avoir pu rassembler autant de pièces d’exception, alors que tout ce que contenait le bateau avait été vendu par French Line puis dispersé.

 

Cette exposition est réalisée en partenariat avec la Région Île-de-France, le ministère de la Culture, Drac Île-de-France, l’établissement public French Lines & Compagnies, l’Écomusée de Saint-Nazaire, et grâce à une convention de mécénat signée avec la société Savencia.

 

MUSÉE DES ANNÉES 30

Espace Landowski 28, avenue André-Morizet 92100 Boulogne-Billancourt

01 55 18 46 42  –

www. boulognebillancourt.fr 

 

HORAIRES DU MUSÉE Du mardi au dimanche de 11h à 18h Fermé le lundi, les 25 décembre, 1er janvier

The following two tabs change content below.
Chris

Chris

Connaître et faire connaître Boulogne, c’est rencontrer des gens, découvrir des initiatives, ça bouge!