Pour l’année 2014, le Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne Billancourt a mis en place un projet tout à fait intéressant et ambitieux dans le domaine lyrique : donner en public les 6 et 7 mars l’Opéra-Bouffe de Rossini Le Barbier de Séville ou la Précaution Inutile d’après la comédie de Beaumarchais, interprété par les élèves des classes de chant, d’art lyrique et d’art dramatique d’Anne Constantin et Esthel Durand avec une mise en scène d’Alain Garichot, metteur en scène et directeur d’acteurs bien connu.

LeBarbierEn effet Alain Garichot a une double formation théâtrale et musicale, 12 années passées à la Comédie Française, régisseur, assistant metteur en scène puis Professeur d’interprétation et de scène à l’Ecole d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris, Genève, Kyoto Osaka, etc.. Parallèlement à sa carrière de metteur en scène, il se passionne pour la formation. Il anime des séminaires d’interprétation en France et en Europe.

Ce projet commence dès novembre 2013 par l’apprentissage musical et technique du Barbier de Séville.
Puis courant décembre, la partie technique musicale commençant à être bien maitrisée, Alain Garichot vient passer deux jours auprès des élèves pour leur enseigner les techniques de l’interprétation et de la scène, il recommence deux jours en janvier. Et finalement passe avec eux la dernière semaine de février.
Nous arrivons au terme de cet apprentissage avec deux distributions, pour deux représentations qui seront données les 6 et 7 mars devant le public de l’auditorium.

J’ai eu la possibilité d’assister cette semaine à une répétition, au départ je pensais passer la matinée, et cette répétition s’est avérée si intéressante que j’y suis restée toute la journée.

Alain Garichot et "Rosine"

Alain Garichot et « Rosine »

Tout d’abord il y a eu une partie chantée, un air de Rosine en compagnie du Comte Almaviva et de Bartolo. Immédiatement j’ai trouvé que la chanteuse, mezzo soprano, avait une belle voix et qu’elle était à l’aise. C’est alors qu’intervient le travail détaillé et méticuleux d’Alain Garichot, directeur d’acteur, qui explique ce qu’il souhaite, pourquoi, et qui montre avec gentillesse mais avec précision ce qu’il attend de l’interprétation. C’est un travail extrêmement précis et la chanteurs le suivent avec intelligence et sérieux. Il peut s’écouler un quart d’heure sur trois phrases. Mais le résultat est à l’arrivée et les chanteurs sont devenus les personnages.
Même travail sur les récitatifs en français, qui sont assez nombreux et qui demandent tout autant de précision et d’approfondissement. Alain Garichot ne lâche rien mais il le fait avec beaucoup de gentillesse. J’ai vu les scènes du 4ème acte entre Bartolo, Don Basilio et Rosine d’abord, puis entre Figaro, Almaviva et Rosine ensuite, les chanteurs se transforment en comédiens et c’est tout à fait passionnant de voir ce travail du directeur d’acteur qui fait que l’Opéra devient non seulement du chant mais aussi du théâtre.

Venez nombreux assister a ces représentations et constater l’enthousiasme et le sérieux avec lequel ces jeunes interprètes se sont lancés dans cette aventure formidable !

Le Barbier de Séville ou la Précaution Inutile de ROSSINI, d’après la comédie de BEAUMARCHAIS,
Mise en scène et direction d’acteurs d’Alain Garichot,
Chanteurs élèves des classes de chant et d’art lyrique du Conservatoire de BB (Professeurs Anne Constantin et Esthel Durand),
piano Paul Beynet.

Distribution :
Rosine : Maria Mirante (6) Momoko Kanazawa (7)
Figaro : Guillaume Durand (6) Jerôme Boutillier (7)
Le Comte Almaviva : Constantin Goubert
Bartolo : Yaxiang Lu
Don Basilio : Alexandre Belikian
Berta : Amandine Aubree (6) Agnès Ménard (7)

Les 6 et 7 mars 2014 à 20h à l’Auditorium du Conservatoire (CRR-BB) – Entrée libre, billets gratuits à retirer sur place

Michèle Milois

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?