Avec Le Bonbon Boulogne et ses bons de réduction détachables, on est loin de la presse américaine avec ses pages entières de coupons de réductions à découper, qui permettent aujourd’hui à plusieurs milliers de personnes de se nourrir ou de se laver moins cher. Mais, c’est sûrement en feuilletant les journaux du dimanche américains ou en patientant derrière un « couponer », parfois plus d’une heure, à la caisse d’un mégastore, que l’idée du magazine Le Bonbon et de ses bons plans a du germer chez son créateur, Jacques de La Chaise…
La première édition du Bonbon est née à Paris, dans  le 9e et le 18e, en 2009, avant d’être mise en place sur toute la capitale et dans quelques villes de banlieue, dont Boulogne-Billancourt depuis le début du mois d’octobre. Avec ce nouveau mensuel gratuit, au format poche, les Boulonnais sont invités à vivre l’actualité de leur quartier au quotidien et à profiter des bons plans proposés par leurs commerçants de proximité.

Jacques de la Chaise, président fondateur du Bonbon, Nathalie Six, rédactrice en chef de Bonbon Boulogne et Mathilde Vignal chef de publicité du journal

Lancée  en grande pompe le 13 octobre à la Voz’Galerie – le ban et l’arrière-ban  boulonnais étaient aux premières lignes ! – la première publication de Bonbon Boulogne, et de ses huit premiers bons détachables, a été tirée à 10 000 exemplaires.  Dans ce « love média » – l’autre définition du magazine au nom sucré – pas question de dentifrice ou de cornflakes à prix réduits.  Ses bons plans vous emmènent chez  le roi des canelés bordelais ou chez un spécialiste des arts de la table… « Chaque mois, précise Nathalie Six, rédactrice en chef,  les trois journalistes de Bonbon Boulogne repèrent les nouveautés et les tendances (culture, décorations, restaurants, beauté, sorties, coiffure…) pour devenir des dénicheurs et des précurseurs de bons plans et permettre aux Boulonnais de bénéficier des avantages proposés par leurs commerçants de quartier. »

Avec ses portraits d’artisans, d’artistes, d’habitants, ses rubriques bon look, bon week-end…  Le Bonbon Boulogne se présente  comme le média de l’ultra proximité et du bon échange ! Le modèle économique du magazine repose lui aussi sur ce principe d’échange et de pourcentage perçu sur les bons qu’il imprime.
En novembre, le  magazine gratuit doit  être distribué chez plus de 300 commerçants de proximité (Fnac, Franprix, cafés, restaurants…) à 25 000 exemplaires. Pas besoin de ciseaux, les bons de réduction sont prédécoupés.

Vous prendrez bien un bonbon ?

The following two tabs change content below.