Lors du conseil communautaire du 31 mars 2011, Jean-Jacques Guillet (UMP – Chaville), vice-président chargé de la Culture, a présenté une délibération sur le conservatoire de Boulogne Billancourt.

Depuis la conférence de presse du mois de juillet dernier, on connaît en effet le projet conjoint de la Ville et du Conseil Général d’installer sur l’île Seguin un pôle musical sur 32 000 m² de terrain. Le projet comporte notamment deux salles de concert, pour la musique amplifiée et non amplifiée, avec la possibilité de donner des concerts de plein air, des studios d’enregistrement, l’accueil de la maîtrise de Hauts de Seine et le transfert du CRR par la Ville.
La présentation de cette délibération a été l’occasion pour Hervé Marseille (NC – Meudon), nouvellement réélu vice-président du Conseil Général, de rappeler l’attachement du Département à ce projet, un rappel bien utile après la cacophonie de cet été : à quelques jours de la conférence de presse présentant le projet Nouvel pour l’île Seguin et notamment le pôle musical, le vice-président du Conseil Général en charge de la Culture d’alors, Christian Dupuy, avait en effet annoncé que le projet ne se ferait pas, le Département privilégiant le projet Arena 92 à Nanterre.
Quant au conservatoire, la culture étant une compétence communautaire de GPSO, la délibération permettant d’engager des études pour son transfert devait être prise à cette échelle.

marie-hélène vouette

Marie-Hélène Vouette (PS – Boulogne) a rappelé à Pierre-Christophe Baguet, président de GPSO et maire de Boulogne Billancourt, qu’il avait promis un débat sur le transfert du conservatoire au conseil municipal, et que celui-ci n’a pas eu lieu. Pas plus, a-t-elle ajouté, que de concertation avec les associations et les familles. Or, d’après elle, si on engage des études, c’est que la décision du transfert est prise. Une décision qu’elle ne juge pas bonne, comme elle a déjà eu l’occasion de l’expliquer en conseil municipal.

pierre-christophe baguet

A ces reproches, Monsieur Baguet a répondu que le sujet avait déjà été suffisamment débattu. Il a affirmé que les associations d’élèves comme les associations de parents du conservatoire avaient été conviées à plusieurs réunions, et qu’Alain Louvier, le directeur de l’établissement, discutait avec tout le monde.
A l’entendre, la décision est prise en effet. Elle devrait permettre d’après lui de « donner un nouveau souffle et une nouvelle dimension » au CRR, qui est l’un des plus importants de France. Et, pour ce faire, il y a tout intérêt à lancer les études de transfert en parallèle des études menées par le Conseil Général pour l’aménagement du pôle musical.

La délibération a été adoptée, un certain nombre d’élus dont la gauche et Gérard Askinazi (non-aligné – Boulogne) votant contre. Quant au résultat des études et au calendrier du transfert, affaire à suivre.