Communiqué de presse du Président de l’Association des sites Le Corbusier à propos de la décision du Comité du Patrimoine Mondial concernant l’oeuvre architecturale de Le Corbusier

Un nouveau délai est donc donné aux artisans de cette candidature pour proposer un nouveau dossier. Nous allons maintenant travailler sur les nouvelles préconisations du Comité du Patrimoine Mondial avec nos partenaires, les experts, la Fondation Le Corbusier et les pays.

Comme nous l’avons fait depuis 2009 lors du dernier Comité à Séville, nous sommes prêts à nous mobiliser à nouveau. Nous continuerons notre action pour que l’œuvre de Le Corbusier soit reconnue par l’Unesco.

Nous examinerons aussi avec nos partenaires ce qui a visiblement fait défaut alors que nous avions l’impression d’avoir répondu aux attentes du Comité du Patrimoine Mondial. Aux côtés des aspects techniques et scientifiques du dossier, il nous apparaît en effet nécessaire que la cohésion de l’ensemble des pays porteurs de la proposition de notre dossier sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO soit mieux assumée. Il est en effet incompréhensible que cette proposition d’inscription n’ait été soumise, à aucun moment, au vote des 21 pays composant le Comité du Patrimoine Mondial. La Fondation Le Corbusier, l’Association des Sites Le Corbusier et plusieurs rédacteurs importants du dossier n’ont jamais été associés à cette décision. Nous sommes fortement déçus.

Plusieurs dossiers de candidature de biens naturels et(ou) culturels ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial par les membres du Comité qui n’ont pas suivi les recommandations de l’ICOMOS pour les sites culturels et de l’UICN pour les sites naturels. Mais les pays qui présentaient ce type de dossier ont mené un travail diplomatique auprès des ambassadeurs des autres pays concernés. Je regrette vivement que ce travail en faveur de l’inscription de notre dossier n’ait pas été réalisé.

D’ailleurs compte tenu du débat lors de la séance du 28 juin de ce Comité, nous avions de réelles chances d’obtenir l’inscription et donc la consécration. Mais les pays membres ont suivi les recommandations de la France de proposer le différement et non l’inscription !

Notre association tient à remercier les milliers des personnes qui ont soutenu cette candidature. Elle veut remercier aussi tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce dossier. Nous avons fait germer un projet et nous allons maintenant poursuivre notre action pour que l’œuvre architecturale de Le Corbusier soit classée prochainement sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco.
Marc Petit
Président de l’Association des Sites Le Corbusier.
Maire de Firminy