Après les cavistes et les marchands de jouets, ce sont les épiceries fines qui ont été consultées par l’e-bb pour connaître leurs coups de cœur de fin d’année. Anne et Catherine n’ont pas été déçues !

L’épicerie fine propose le meilleur, la perle rare, l’origine noble, avec en plus les conseils pour la découverte et l’utilisation des produits. Tous ont été goûtés par ceux qui les proposent dans leur magasin. Le juge suprême, c’est le palais qui provoque émotion et satisfaction.

Le père Noël est un gourmet. Au mois de décembre il sort en ville tous les jours pour remplir sa hotte. Quand il fait la tournée des épiceries fines de Boulogne, sa liste personnelle est impressionnante et ça se comprend quand on vit avec les rennes toute l’année ! Voici son choix pour Noël sur les conseils des spécialistes en épicerie fine de Boulogne-Billancourt.

Le Village des saveurs, 7 rue de l’Eglise

tel 01.48.25.36.97 e-mail villagedessaveurs@orange.fr

Implanté depuis dix ans au cœur du quartier des Menus, le plus ancien de Boulogne, le Village des Saveurs de Sophie Bertrand offre une gamme de produits d’exception, d’origine artisanale. La quasi totalité de ses fournisseurs ont entre 50 et 100 ans d’existence et leurs produits ne contiennent ni conservateurs, ni colorants.

Votre coup de cœur ? Le foie gras cru et mi-cuit de Lafitte une marque landaise de tradition, qui fête cette année ses 90 ans et fait partie des 6 %  qui nourrissent et gavent encore au blé et au maïs entier sans OGM des canards élevés  en plein air. Ainsi le goût traditionnel est préservé, et la perte de matière grasse à la cuisson n’est que de 2 à 3 % contre 20 % pour d’autres types de fabrications.
Combien coûte-t-il ? 68€/kg cru et 128€/kg mi-cuit

Votre conseil de dégustation ? Pour le foie gras cru, poêler très chaud une minute de chaque côté, flamber au cognac et accompagner de pommes fruits poêlèes au miel. Servir avec un champagne Pinot noir.
Pour le foie gras mi-cuit, soit avec du pain de campagne, de la fleur de sel et du confit d’oignons, soit sur un pain d’épices aux figues légèrement grillé, accompagné de confiture de figues. Dans les deux cas, pourquoi pas un Montbazillac ?

NECTAR 54, 74 route de la Reine (au premier étage)

Tél : 01.48.250.611  @ : contact@nectar54.comwww.nectar54.com

Nathalie Badé et Samir Ghouzali, assistés de Mike Guinard, ont débuté leur aventure en vendant d’excellents champagnes, « nectar » qui accompagne tous les grands évènements de la vie. C’est à la demande de leurs clients qu’ils développent une large variété de produits de luxe : champagne, vin et produits de gastronomie haut de gamme. Leur niveau d‘exigence est immense : ils sélectionnent et proposent des vins et mets d’exception avec la promesse suivante « Satisfaction et Délectation »

Le coup de cœur de Mike ? Le foie gras mi-cuit truffé à 15 % (parce que c’est simplement exceptionnel !) (340€ le bloc de 1,1kg)

Le coup de cœur de Nathalie ? « Les Zigouigoui »  

Qu’est-ce que c’est ? Une gamme innovante de chocolats « perlés », aux ganaches fines et fruitées et aux formes « rigolotes ». Cette ligne est une création  d’un jeune Maître chocolatier (Meilleur Ouvrier de France) installé dans les Vosges.
Pourquoi vous plaisent-ils ? De vrais bijoux… à croquer sans modération !
Combien coûtent-ils ?
de 9 à 17€ la boîte

Et le vin idéal pour aller avec  ? Sam nous conseille un vin blanc moelleux étonnant puisque sans raisin.  Plébiscités par les chefs étoilés, les Vendanges de Lothringen 2003 : c’est un vin 100 % rhubarbe !

C’est BYZANCE, 27 rue Yves Kermen

Tél : 01 46 09 02 28 – byzance@bellota-bellota.com – www.groupe-byzance.com

En 1998, Philippe Poulachon, Président du Groupe Byzance, installe son activité de vente de saumons et caviar aux professionnels  (c’est la gamme les « Z’historiques » ) dans le quartier des usines Renault. Il développe alors une gamme de produits espagnols ( les « Zibériques ») en choisissant toujours le meilleur fournisseur dans sa catégorie : charcuteries, fromages, huiles d’olive et vinaigres, et une très large gamme de vins espagnols….  En organisant deux fois dans l’année des journées de dégustation, Byzance, dans son quartier « improbable » pour une boutique, est une adresse très prisée par les « passionnés gourmands » en quête d’émotions gustatives ! (Possibilité de déguster à midi)

Votre coup de cœur ?
Les madeleines au miel de châtaigner des Cévennes

Qu’est-ce que c’est ? La  gourmandise irrésistible !

Pourquoi vous plaisent-elles ? Elles sont tout simplement exquises et aussi fabriquées par les adultes autistes d’un CAT (Centre d’Aide par le Travail) installé au cœur de la Cévenne Gardoise, ma région d’origine. Au delà de la satisfaction morale de faire une belle action, c’est avant tout un produit de haute qualité.
(ndlr : Je confirme : c’est un produit à haut risque d’addiction !)

Combien coûtent-elles ? 8,50 € la paquet de 7 à 8 pièces

Comment les déguster ? A l’heure du thé ou en fin de repas, avec un verre de Moscatel (14,5€). C’est un vin doux naturel de la région d’Alicante, en Espagne, élaboré à partir d’un seul cépage Muscat d’Alexandrie. Il est exceptionnellement floral et élégant !

CARRE NOIR, 85 rue de Silly

01.55.19.87.47 – restaurantcarrenoir@orange.fr – www.restaurantcarrenoir.sitew.com

C’est une équipe familiale qui gère depuis deux ans cette épicerie fine / restaurant au décor chic et chaleureux : Laurence Krust , Charlotte Laroche (Le Chef) et Samuel Adranyi.

Votre coup de cœur ? Nos confitures « extraordinaires »

Qu’est-ce que c’est ? Une très large gamme de confitures artisanales fabriquées uniquement avec des fruits de saison à Saint Jean du Gars. Le Comptoir des Confitures élabore des mélanges originaux d’épices et de fruits travaillés avec finesse et esthétisme.

Pourquoi vous plaisent-elles ? Insolites et délicieuses pour les papilles mais aussi pour les yeux : les pots carrés malins s’emboitent et se superposent pour créer un mur de Gourmandise !

Combien coûtent-elles ? 16 €

Comment les déguster ? Le matin sur une baguette craquante et beurrée avec un bon café ou en fin de repas sur un fromage blanc avec un verre de vin blanc moelleux !

(Le restaurant est ouvert le midi  du mardi au vendredi et le soir du mardi au Samedi )

Grégory Tissot,  Kamphot Chili Pepper, 743, avenue du Général de Gaulle

Tél : 06.01.12.04.59  –  @ : kamphotchilipepper@hotmail.fr www.kamphotchilipepper.com

Grégory Tissot est un jeune auto-entrepreneur qui connaît la restauration. De ses nombreux voyages en Asie du Sud-Est, il a rapporté une gamme de poivres d’exception et du sucre de palme qu’il commercialise depuis avril auprès des Chefs mais aussi des particuliers : en petits sachets noués d’un lien en Krama (le très populaire foulard Khmer).

N’hésitez pas à le contacter pour en savoir plus sur son offre !

Votre coup de cœur ? Le Poivre Blanc de Kampot

Qu’est-ce que c’est ? C’est le « Roi des épices » au Cambodge

Pourquoi vous plaît-il ? C’est un poivre doux aux arômes puissants et subtils. Issu de la relance des champs de poivriers au Cambodge, il est cultivé de manière minutieuse et naturelle (sans engrais chimique). Il a obtenu la Norme IGP (Indication géographique protégée) : fin, bio et éthique donc !

Combien coûte-t-il ? 9,60 € le sachet de 60g

Et le plat idéal pour aller avec ? Une soupe de potiron au Gorgozonla accompagné d’un verre de vin blanc.

A présent on se plaît à rêver de madeleines au poivre et de foie gras à la confiture !


The following two tabs change content below.