Selon les dernières informations, le Ministère du Budget aurait bloquée une somme de 1 milliard d’euros prévue pour le financement du métro automatique imaginé par le précédent Président. Cécile Duflot, conseiller régional et ministre de l’égalité des territoires devra « trouver un plan B ».

« Le gouvernement Fillon s’était engagé, en janvier 2010, à mettre en service d’ici à 2025 le futur métro long de 205 km, jalonné de 72 gares estimé à 20,5 milliards d’euros. Le montage financier arrêté alors comprenait une part de recettes fiscales : 5 milliards d’euros de taxes sur les entreprises et les particuliers de la région. Ainsi qu’un grand emprunt de 10 à 12 milliards souscrit auprès de la Banque européenne d’investissement »

Pour permettre à la Société du Grand Paris d’emprunter, l’état s’était engagé à capitaliser la SGP à hauteur de 4 milliards. Un premier milliard devait figurer au budget 2015. Mais il ne figure pas dans le projet de loi de programmation des finances publiques pour la période 2013-2015. Tout ceci en dépit des propos du candidat François Hollande au cours de sa campagne et de la déclaration de Cécile Duflot qui affirmait en juin que « Le gouvernement souhaite poursuivre le projet du Grand Paris Express. En devenant ministre, je suis modestement devenue dépositaire de ce succès. »


Il semble que le premier tronçon entre Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) et Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) ne soit pas remis en cause. La SGP dispose en effet déjà des fonds lui permettant d’engager la première tranche du grand métro de 33 km avec 16 gares nouvelles. Son coût est estimé à 5 milliards d’euros hors acquisition foncière et achat du matériel roulant.

Cela signe t-il « l’acte de décès du métro automatique en boucle autour de Paris » comme l’affirme Valérie Pécressse ? « les liaisons entre le centre de la capitale et les aéroports d’Orly et de Roissy ainsi que la liaison rapide entre Paris et Saclay feront-ils les frais des coupes budgétaires ? »

L’arbitrage budgétaire ayant été défavorable au projet, c’est probablement le financement des transports en Ile-de-France dans son ensemble qui devra être remis à plat ; il avait été chiffré en 2010 à 32,4 milliards d’euros pour la modernisation du réseau existant et le projet du Grand Paris Express.

Un projet d’une telle ampleur qui avait fini par recueillir un consensus, peut-il se finir en queue de poisson ?

Affaire à suivre !

The following two tabs change content below.
Avatar

steph

Boulonnais depuis bientôt 35 ans, j'y ai fait venir ma femme qui ne quitterait plus la ville pour un empire. Avec elle nous avons déménagé deux fois à BB et donné le jour à deux enfants, eux aussi boulonnais. et nous venons d'y prendre notre retraite. Conseiller de mon quartier depuis 2003, j'essaye de participer le plus possible à la vie de BB. La rencontre avec mes complices de l'e-bb me permet de vous faire bénéficier de tous nos bons plans et de notre passion pour cette ville. Si vous croisez un homme aux cheveux blancs tiré par un chien encore plus blanc, il y a de forte chance pour que ce soit moi.