le ballon dans son corbillard

Samedi 29 janvier, les rugbymen de l’ACBB ont manifesté pour sauver leur ballon – et leur activité, face aux tribulations des stades de la région parisienne : Jean Bouin détruit, Marcel Bec incertain, et le Stade du Saut du Loup appelé à devenir le terrain de prédilection du Stade français. Mais une telle vitalité ne saurait être déçue ! D’ores et déjà, le Stade français a fait savoir qu’il était prêt à la concertation avec l’ACBB rugby, dans l’esprit sportif et solidaire qui caractérise les joueurs de ballon ovale.