crédit photo Pascal Sautelet

crédit photo Pascal Sautelet

Acte III Scène 4 « Il le faut avouer, l’amour est un grand Maître

Ce qu’on ne fut jamais il nous enseigne à l’être. »

Molière Arnolphe a élevé sa pupille Agnès dans l’isolement le plus total afin de faire d’elle une épouse soumise et fidèle. Mais l’innocence équivaut-elle à l’ignorance ? La violence semble être la langue naturelle d’Arnolphe : parler, pour lui, c’est dominer. Vivre ? « Se garantir de toutes les surprises ». Aimer ? Posséder et façonner…

L’École des femmes est la première vraie pièce de Molière après une série de farces. Cette comédie, qui compte parmi ses oeuvres les plus représentées, tente de résoudre la question de savoir si le fait de se marier avec une ingénue constitue une garantie pour ne pas être trompé.

Dans sa mise en scène, Philippe Adrien allie les modes clownesques, fantastiques et ironiques. Pour mieux souligner la noirceur du propos, le ton choisi est celui de la comédie : chutes, fausses sorties, entrées imprévues… La mécanique, réglée au millimètre, est servie par une troupe magnifique. De la dramaturgie à la direction d’acteurs en passant par la scénographie, Philippe Adrien met en lumière toutes les facettes de cette comédie satirique sur la défaite d’une tyrannie.

THEATRE DE L’OUEST PARISIEN

1 place Bernard Palissy (face au 87 av J.B Clément)

92100 Boulogne Billancourt

 

Billetterie 01 46 03 60 44

Administration 01 46 03 71 17