Fabienne Gambiez, candidate du MODEM dans la 10ème circonscription, nous explique ses motivations.

Fabienne Gambiez est la candidate du Modem dans la 10ème circonscription

e-bb : Pourquoi êtes-vous candidate ?

Fabienne Gambiez : Comme tous les candidats du Centre pour la France, j’ai pour objectif d’amener à l’Assemblée nationale une force politique d’équilibre, à la fois libre et indépendante, qui empêchera tout risque de sectarisme au Parlement, dans une démarche de responsabilité et d’unité nationale.
Plus précisément je pense qu’il faut reconstruire une démocratie exemplaire, recréer un lien direct, une réelle proximité entre le député et les électeurs, supprimer le cumul des mandats. Compte tenu des difficultés que traverse notre pays, il faut que le député se consacre à plein temps à son mandat : c’est aussi une marque de respect du citoyen.
Dans le cadre de mes propositions sur cette circonscription, j’ai voulu insister particulièrement sur l’intérêt de recréer un tissu de PME qui apportera une offre d’emplois plus diversifiée et permettra un rapprochement de l’emploi et du lieu de résidence. L’éducation est aussi un sujet qui me préoccupe beaucoup. J’ai moi-même deux enfants en primaire et au collège, je pense qu’il est urgent de garantir les acquis nécessaires : la maitrise de l’écrit, du calcul et de la langue. La diminution des inégalités sociales passera par le renforcement de ces fondamentaux. A l’heure actuelle, faute de pouvoir augmenter les moyens de l’éducation nationale, il faudra les maintenir et surtout veiller à optimiser l’organisation et les pratiques. Enfin sur un territoire comme le nôtre il faut mettre la qualité de vie au centre du débat. Cette qualité de vie passe par un urbanisme raisonné, qui respecte l’identité et l’harmonie des villes, les programmes d’aménagements doivent garder une dimension humaine. La préservation et le développement des espaces verts au cœur des cités doivent être une priorité.

e-bb : Si vous êtes élue, dans quelle commission souhaiteriez-vous siéger ?

Fabienne Gambiez : Élue Députée le 17 juin, je souhaite siéger à la commission des affaires sociales, en cette période de crise il ne faut laisser personne au bord du chemin. Les dossiers qui sont traités au sein de cette commission permettent de consolider unité nationale de construire un projet commun, celui d’une France solidaire.

The following two tabs change content below.