Suite à l’annonce hier soir de la candidature de Claude Guéant, actuel ministre de l’Intérieur, aux élections législatives à Boulogne Billancourt, le député-maire a publié une lettre aux habitants.

Le maire de Boulogne Billancourt adresse une lettre aux Boulonnais.

pierre-christophe baguet

Sur son blog, Pierre-Christophe Baguet a publié ce matin une lettre aux Boulonnais, dans laquelle il explique son choix de ne pas se représenter aux législatives. S’ouvrant sur des vœux pour l’année qui s’annonce (« Je forme le vœu que notre pays puisse continuer à défendre avec force ses valeurs humanistes de tolérance, de solidarité et de fraternité de par le monde. Que la France et notre Président portent le retour à une économie réelle et permettent ainsi à nos familles de retrouver sérénité et espoir dans l’avenir« ), le maire enchaîne sur son bilan à la tête de l’exécutif municipal. Dans le désordre :

  1. L’estimation par Standard & Poor’s d’une perspective positive pour la ville, suite à laquelle « les experts » estiment que  « la bonne santé financière de la ville est assurée au moins jusqu’en 2014 » ;
  2. Un signe d’ouverture avec l’élection de Jean-Pierre Fourcade, sur proposition du conseil municipal au conseil stratégique de la Société du Grand Paris pour suivre les travaux à Boulogne Billancourt du Grand Paris Express ;
  3. La signature du PPP avec le Conseil Général pour l’aménagement de la pointe avale de l’île Seguin (qui passe, dans sa lettre, des 150 millions d’euros annoncés la semaine dernière à 190 millions) ;
  4. Comme il ne faut pas oublier le nord de la ville, la validation par la commission des sites du schéma directeur d’aménagement du Parc Rothschild et du château en ruines (propriété privée) ;
  5. L’ouverture prochaine d’une maison du droit ;
  6. Les bureaux qui se remplissent sur le Trapèze ;
  7. La piste d’essai pour les véhicules électriques de Renault sur l’île Seguin ;
  8. Le maintien des urgences de nuit à Ambroise Paré.

Le ruban sinue sur l'île, bien encadré par les glissières de sécurité

Le maire revient ensuite sur le gros dossier du moment, l’île Seguin. Il s’explique sur la remise en cause totale du projet de ses prédécesseurs, fait valoir la sincérité de sa démarche, tout en concédant aujourd’hui : « J’ai alors proposé un projet sans doute trop novateur et trop grandiose. »
En conséquence, il annonce travailler sur un nouveau projet « moins polémique mais tout aussi ambitieux. »
Le maire affirme surtout avoir tiré une leçon de ce feuilleton à rebondissements qu’est l’aménagement de l’île : la gestion de Boulogne Billancourt requiert un investissement à plein temps, une meilleure communication et davantage de proximité avec les habitants. C’est pourquoi il aurait décidé de « ne pas [se] représenter à la députation pour être un maire encore plus à [notre] service. »

Il conclut sa lettre par un soutien plein et entier à Claude Guéant, dont il nous promet qu’il nous invitera prochainement à « faire plus ample connaissance » avec lui.
Alors que, pour l’instant, les réactions à la candidature du ministre sont pour le moins réservées, le soutien du maire n’est pas de peu de poids pour le succès de ce parachutage inattendu.

Affaire à suivre.

EDIT 30-12-2011, 16h45 : EELV publie la première réaction locale officielle à la candidature de Claude Guéant.
Dans un communiqué de presse envoyé cet après-midi, le groupe Europe Écologie Les Verts appelle à « une candidature permettant un rassemblement républicain, démocrate et humaniste pour faire face à ce parachutage de l’extrême. » La section locale, animée par Alain Mathioudakis et Sébastien Scognamiglio, interprète cette candidature au double prisme des difficultés locales rencontrées par le maire et de l’enjeu départemental des prochaines législatives.