Claude Guéant, candidat de l’UMP dans la 9ème circonscription, nous a donné rendez-vous dans sa permanence de campagne.

Claude Guéant est le candidat de l'UMP dans la 9ème circonscription

e-bb : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Claude Guéant : Je suis né il y a 67 ans dans le Pas de Calais. De formation Sciences Po, licence de droit et ENA, j’ai choisi d’exercer dans le corps préfectoral. En 1987 ma carrière connaît un moment important car je deviens Secrétaire Général de la Préfecture des Hauts de Seine où je reste 5 années, pendant lesquelles je réside à Boulogne avec ma famille. Après un retour à la fonction de préfet, je suis nommé en 1993, directeur adjoint au cabinet de Charles Pasqua, alors Ministre de l’Intérieur, et deux ans plus tard, directeur général de la Police Nationale dans une période difficile, celle des attentats islamistes. De nouveau préfet pendant le retour de la gauche au pouvoir, je suis appelé en 2002 par Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur, pour être son directeur de cabinet et depuis je ne l’ai plus quitté, en exerçant auprès de lui différentes fonctions, comme directeur de campagne en 2007 ou secrétaire général de l’Élysée et maintenant Ministre de l’Intérieur.

e-bb. Pourquoi nous donner rendez-vous dans votre permanence de campagne ?

Claude Guéant : Il m’a semblé normal, puisqu’il s’agit d’élections législatives, de vous recevoir dans la permanence de la circonscription où je me présente. À partir de demain ou de ce soir, car nous n’avons pas encore la composition du gouvernement Ayrault (Note de l’e-bb : l’interview a été réalisée pendant que l’on attendait l’annonce de cette composition), j’y travaillerai à plein temps puisque je serai 100 % candidat et 100 % boulonnais.

e-bb. Pourquoi êtes-vous candidat aux législatives ? et pourquoi avez vous choisi Boulogne Billancourt ?

Claude Guéant : Pourquoi Boulogne-Billancourt ? Christian Blanc, député sortant de la troisième circonscription des Yvelines, m’avait demandé en 2011 de briguer sa succession, ce que j’avais accepté, jusqu’au moment où, avant Noël dernier, Christophe Baguet, que je rencontrais dans le cadre du dossier Grand Paris, m’a fait la même demande ; n’ayant aucune attache avec les Yvelines alors que je connais Boulogne pour y avoir vécu et que je m’y sens bien car j’ai le souvenir d’une ville très agréable, je n’ai pas hésité à lui répondre par l’affirmative.
Pourquoi député ? Nous sommes dans une période très délicate et avec mon expérience, j’ai pensé de mon devoir, de jouer un rôle dans le débat politique, pour sortir de l’état de danger dans lequel nous nous trouvons et pour recréer les bases d’une croissance saine, durable, garante d’un certain nombre de systèmes auxquels nous sommes attachés pour des raisons matérielles mais aussi éthiques ; rétablir les équilibres financiers, réduire la dépense publique, faire reconnaître le travail comme source de vitalité de nos systèmes sociaux et source de richesse, et d’autres points tout aussi importants, voilà ce que je m’attacherai à défendre…
Un dernier point : ma suppléante est Christine Lavarde, 27 ans, ingénieur des Pont et Chaussées, conseillère déléguée aux Finances à Boulogne-Billancourt.

e-bb. Si vous êtes élu, dans quelle commission siégerez-vous ?

Claude Guéant : J’hésite entre deux commissions, celle des Lois qui s’occupe de tout ce qui est régalien, et celle des Finances qui s’occupe de tout projet de loi de finances ou de toute proposition de loi ayant une incidence sur les finances.

The following two tabs change content below.