Julien Dufour, candidat du Front national dans la 9ème circonscription, nous a donné rendez-vous près du marché de Billancourt.

Julien Dufour est le candidat du FN dans la 9ème circonscription

e-bb : Qui êtes-vous ?

Julien Dufour : J’ai 41 ans, je suis célibataire, conseiller immobilier à l’Agence du Quartier et conseiller de quartier. J’ai d’abord milité au sein de l’UDF à Paris. Mais face aux comportements où les opportunismes l’emportaient sur les convictions, j’ai quitté ce mouvement pour me consacrer à temps plein à la création de mon agence immobilière en 2007.
A l’été 2011, j’ai rejoint le Front National en tant que responsable de la section boulonnaise. C’est ma première candidature aux élections législatives. Mon suppléant est Jean Allard, cardiologue à la retraite.

e-bb  : Pourquoi êtes-vous candidat ?

Julien Dufour : Je ne cherche pas à faire une carrière politique, j’ai un métier qui me passionne… Je suis conscient que je vais prendre davantage de coups que recevoir d’honneurs. Mais je veux promouvoir les valeurs auxquelles je crois et que le FN est le seul à défendre réellement … En résumé je suis 100 % républicain, 100 % démocrate, 100 % laïque et 100 % Boulonnais…
Je suis le candidat anti système, ce système qui maltraite la laïcité, qui bafoue la démocratie, qui n’écoute plus les citoyens…

e-bb : Si vous étiez élu, quels sont les domaines qui vous intéresseraient le plus ? Dans quelle commission aimeriez-vous siéger ?

Julien Dufour  : De par mon métier et mon expérience, ma priorité concerne la politique de la ville, l’habitat, la gestion du parc HLM, l’accès à la propriété, la fiscalité liée au logement, à la transmission du patrimoine, etc.
J’estime qu’il manque un million de logements en France et que la gestion des logements sociaux est injuste. La classe moyenne en fait les frais : ceux qui n’y ont pas droit ont de plus en plus de mal à se loger. L’occupation d’un logement social ne devrait pas être une fin en soi mais juste une aide limitée dans le temps comme en Suisse.
La politique du logement social et la fiscalité doivent avoir pour vocation d’aider les français à devenir propriétaire, y-compris les français d’origine étrangère qui se sentiraient bien davantage intégrés s’ils pouvaient devenir propriétaires en France. Malheureusement, le seul patrimoine familial est bien souvent dans les pays d’origine de leurs parents. Cela renforce leur sentiment d’être des citoyens à durée déterminée…
Par ailleurs, la fiscalité des résidences secondaires a été réformée 2 fois par le gouvernement sortant : avant 2007, l’exonération de la taxe sur les plus-values étaient acquise après 22 ans de propriété. C’est passé à 15 ans en 2007 et 30 ans maintenant …. Les propriétaires sont désorientés et certains décident de vendre précipitamment dans de mauvaises conditions. Je pense qu’il serait par contre judicieux de taxer à 2 ou 3 % les plus-values sur les résidences principales.
Mes autres priorités sont l’éducation, l’environnement, les retraites. Comment accepter qu’un étranger puisse toucher une retraite en France sans y avoir travaillé ? Mais comment accepter aussi qu’un français d’origine étrangère (ou un étranger) qui a travaillé toute sa vie en France ne touche qu’une fraction de la retraite à laquelle il a droit sous prétexte qu’il a est retourné dans son pays d’origine, où le niveau de vie est moindre ?

e-bb : Quelles priorités pour Boulogne-Billancourt, pour le département ?

Julien Dufour : Redonner la parole aux Boulonnais… Promouvoir les référendums sur les problèmes locaux à l’instar du système suisse des votations car c’est aux Boulonnais de dire ce qu’ils veulent pour eux-mêmes.
L’aménagement des terrains Renault et notamment de l’Ile Séguin, le vote électronique auquel je suis opposé car il ne permet pas de vérifier en cas d’erreur, voilà des sujets sur lesquels les boulonnais devraient davantage être entendus !

e-bb : Quel est votre slogan de campagne ?

Julien Dufour : Au niveau national, le Rassemblement Bleu Marine a adopté « Pour une Assemblée vraiment Nationale ! » Et j’ajouterai à titre personnel « Pour des lois 100 % Made in France. »

e-bb  : Quelle question auriez-vous souhaité que l’on vous pose ?

Julien Dufour (après un moment de surprise et de réflexion) : Pas aujourd’hui… Mais le matin du 18 juin j’aimerais que l’on me demande : « Mais comment as-tu fait pour être élu ? »
Je crois à mes chances malgré le score modeste de Marine ici car Boulogne-Billancourt est une des seules villes de France de plus de 100 000 habitants à avoir mis N. Sarkozy sortant devant F. Hollande au 2ème tour.

The following two tabs change content below.